Liam

Toutes mes réponses sur les forums

Affichage de 15 messages - 16 par 30 (sur 40 au total)
  • Auteur/e
    Posts
  • en réponse à : Pride (2014) de Matthew Warchus #17399
    Liam
    Maître des clés

    Vous ne pensez pas que le fait que la seule organisation et personnage qui se definissent explicitement comme feministes (et organisees) soit largement soit ridiculise soit mis a l’ecart par le film soit un peu suspect?
    Misogyne je dirais que non, mais anti-feministe je trouve qu’il y a deja des arguments assez importants 🙂

    Je pense qu’il est assez important de garder a l’esprit que les mouvements gays ont souvent fait preuve de sexisme et d’andro-centrisme dans leurs pratiques politiques et leurs revendications. Par exemple, le Front d’Action Revolutionnaire Homosexuel avait ete initie par des femmes, qui se sont vu evincees par les hommes une fois qu’ils avaient investi le groupe, et qui ne voulaient pas reflechir aux problemes et aux oppressions que subissaient les femmes en tant que lesbiennes donc mais aussi en tant que femmes.
    Je ne connais pas aussi bien l’histoire des mouvements gays en Angleterre donc je ne vais pas trop m’avancer, mais je ne serais pas du tout surpris d’apprendre que les memes mecanismes patriarcaux sont presents.

    en réponse à : Pride (2014) de Matthew Warchus #17395
    Liam
    Maître des clés

    Coucou,

    J’ai vu le film il y a quelques jours et je suis content qu’il y ait un espace pour en parler ici :-).
    J’ai egalement beaucoup aime le film, et je partage aussi les reticences de Kikuchyo en ce qui concerne la facon dont le film traite du feminisme.
    J’irai meme un pas plus loin que Kikuchyo, parce que j’ai trouve que les seuls discours feministes mis en valeur par le film sortait de la bouche d’hommes. Il y a d’abord Mark Ashton qui dit a Dai qu’il ne comprend pas pourquoi les gens se battent contre certaines oppessions mais pas d’autres (comme celles que vivent les femmes). C’est le meme Mark qui se fout de la gueule de la seule feministe revendiquee du film lorsqu’elle parle de former un groupe de parole de femmes.
    Ensuite, il y a Jonathan vers la fin du film qui dit a Sian qu’elle a trop de choses a offrir au monde pour finir mere de famille dans un village de mineur.
    Dans ce film presque tout se passe comme si les feministes qui s’organisent bin c’est chiant et ca sert a rien et que le feminisme se porterait mieux si les femmes ecoutaient un peu plus hommes ou alors les laisser faire (je sais pas vous, mais je ne trouvais pas du tout que le film mettait en valeur ou meme s’interessait au groupe de lesbiennes feministes qui on fait siscion avec le premier groupe, totalement domine par des hommes).
    C’est un peu relou cet aspect du film je trouve, et ca m’a perturbe.
    Apres, je le recommande quand meme vivement, j’ai trouve ca tres drole, touchant, interessant, motivant meme si un chouia mieleux a certains moment a mon gout 🙂

    en réponse à : When you play the Game of Thrones, you win or you die #17392
    Liam
    Maître des clés

    @Non!

    « Avec Mufasa et Scar on comprend qu’un bon dirigeant ne veut pas le pouvoir juste pour l’avoir et qu’il y a des responsabilités et une empathie qui vont de paire. Cela s’applique pour un roi, mais c’est aussi valable pour le ministre de la République ou le délégué de classe. Le coup de la nature qui crève alentours est également une allégorie: quand le système politique est mauvais, tout devient invivable »
    Je pense que nous sommes ici au coeur du probleme et de notre desaccord. Je ne pense pas que « la democratie » actuelle a base de delegue-e de classe et de ministre de la republique soit un bon systeme. Je ne pense pas que la democratie representative au sein d’une societe capitaliste et de classes soit egalitaire, encourage l’autonomie, encourage la remise en cause de la notion de pouvoir ou de chef-fe, ou encourage la co-operation libre entres des personnes et des communautes libres.
    Du coup je trouve l’opposition manicheen, simpliste, grotesque meme. C’est une opposition qui est invoquer par n’importe qui veut garder le statut quo actuel: « bin au moins ici c’est pas la dictature, alors arrete de te plaindre et de critiquer les hierarchies et les oppressions ».

    Je suis entierement d’accord avec ce que vous dites sur l’anthroporphisation des animaux, je suis content que l’on soit d’accord la-dessus 🙂

    Vous dites que le film parle de « responsabilite ». Ok, mais la responsabilite est defini comment ici? La responsabilite de solidarite avec les personnes opprimees? La responsabilite de remettre en cause ses privileges? De reflechir a son statut d’oppresseur dans une societe de classes? La responsabilite d’ecouter le vecu des autres et de l’integrer a la facon dont on se comporte avec elleux?
    Non, rien de tout ca. Comme vous l’avez bien dit, la responsabilite de Simba c’est d’accepter que c’est lui le chef et que c’est tres bien comme ca, parce que « c’est le cycle de la vie » et de toute facon tout le monde il est content de le voir devenir chef-dominant et tout rentre dans « le bon ordre des choses », de maniere limite divine (l’eau qui vien purifier le monde de la salete du mechant dictateur, et beni du coup le « bon dictateur », bien eclaire, lui).

    Perso je n’aime pas du tout les oppositions mis en place par ce film, je les trouve nauseabond politiquement.

    « je n’ai pas la science infuse (comme ce n’est pas parce que je déteste le rap et le raggae que ça doit être interdit et puni de fortes amendes) »
    Moi non plus, et je suis content que nous soyons d’accord sur ces points egalement! (Sauf pour le rap et le reggae, dont j’aime certain-e-s artistes, mais ca c’est une autre histoire 🙂 ).
    Je suis contre la censure sous toutes ces formes, y compris pour des discours que je considere haineux, insultants, racistes, misogynes, homophobe etc.

    en réponse à : When you play the Game of Thrones, you win or you die #17139
    Liam
    Maître des clés

    coucou Non!

    je comprends votre point de vue, mais le truc c’est que la on ne parle pas de plaisir ou deplaisir esthetique a regarder un film. j’ai dit plein de fois que Le Roi Lion est un chef d’oeuvre artistique, et je le pense toujours.
    et meme si je pensais que c’etait nul esthetiquement, ca ne changerait pas la nature de ma critique, qui est une critique politique.
    si vous avez des arguments a avancer pour dire que vous adorez ou detestez Le Roi Lion parceque c’est anti-sexiste et progressiste politiquement, je veux bien les entendre, parce que ca m’interesse ici. si vous voulez juste dire « j’aime bien ce film », bin pour ca il y a plein d’autres lieux, sur lesquels je ne crache pas du tout. c’est juste qu’ici est un lieu pour reflechir politiquement aux films.
    autrement dit, je ne parle absolument pas du « beau », je parle en termes de valeurs, ce qui n’est pas la meme chose.

    en ce qui concerne spike lee, je ne pense pas que Meg, ou l’article qu’elle met en lien, ai pretendu que c’etait du racisme de la part de TF1, si?
    j’ai surtout l’impression que l’article montre qu’a lui tout seul (pour raison de calculs economiques ou pas on s’en fout non?), une entreprise prive a pu empecher la sortie d’un film en France, et que cela s’apparente largement a de la censure.

    en réponse à : When you play the Game of Thrones, you win or you die #17074
    Liam
    Maître des clés

    @Meg

    Merci pour le lien super interessant, je ne connaissais pas du tout cette histoire!
    Je devrais ptet bosser a TF1 du coup, comme ca je pourrais assouvir mon desir effrene pour la censure et enfin reussir a eradiquer Le Roi Lion des annales de l’histoire 🙂
    En tout cas illes ont l’air d’avoir les idees bien en place a TF1, des braves gens qui militent pour la liberte d’expression 😉

    en réponse à : When you play the Game of Thrones, you win or you die #16998
    Liam
    Maître des clés

    coucou hemveel,

    Vous avez de nouveaux arguments a avancer? Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais notre echange de la derniere fois s’etait solde sur un post de votre part ou vous disiez que j’avais « en partie toucher juste », sans dire rien de plus sur le sujet.
    Comme vous vous en doutez, je suis toujours tres content de continuer des debats (a moins bien sur quand il est sterile, ce qui me semble n’etait pas le cas ici), mais je ne veux pas juste repeter ce qu’on a dit avant (je ne me souviens plus exactement ou etait le debat, il me semble qu’il etait sous deux articles different en plus).
    J’espere que vous aussi vous voulez reelement continuer le debat, et ne pas juste « foutre la merde » comme vous dites, car cela deviendrait bien sur du trollage pur et simple, un trollage assumer, mais du trollage quand meme 🙂

    en réponse à : When you play the Game of Thrones, you win or you die #16985
    Liam
    Maître des clés

    Coucou Non!

    Alors il me semble (a moins erreur de ma part, toujours largement possible) qu’il n’y a qu’un seul appel (et non injonction) au boycott d’un film, et ca c’est dans mon article sur le Roi Lion. Il me semble aussi (ici je suis beaucoup plus sur de moi 🙂 ) que j’ai expliquer encore et encore pourquoi je trouve un appel au boycott tout a fait raisonnable et justifier, et en quoi ce n’est pas du tout la meme chose qu’un appel a la censure.
    Vous n’etes peut-etre pas d’accord avec les arguments que j’avance? Je suis toujours tres content d’entendre des nouveaux arguments et points de vue sur cette question, que je trouve assez importante et interessante.
    Desoler pour l’orthographe je n’ai pas d’accent sur mon clavier actuel et je met des -er partout pour les remplacer 🙂

    en réponse à : Etudes chiffrées sur les représentations à l'écran #9891
    Liam
    Maître des clés

    merci meg pour tous ces chiffres et liens, c’est absolument génial comme ressource!

    en réponse à : Films, séries et autres antispécistes #6453
    Liam
    Maître des clés

    ah oui year of the dog!

    je l’ai vu il y a un moment mais il me semblait que c’était chouette oui, merci pour le rappel je vais le reregarder! 🙂

    en réponse à : La vilification des Arabes dans les médias et le cinéma #6397
    Liam
    Maître des clés

    Je pense aussi aux films « 300 », le 1 et le 2, qui sont tellement cash niveau politique à ce niveau là que ça en devient très humoristique.

    Dans le 2 (j’en parle paske je l’ai vu très récemment) le gentil blanc Athénien n’arrête pas de faire des speechs sur « notre liberté » dont seraient jaloux les perses (lire arabes), et comment la seule solution pour s’en sortir face à cette horde d’arabes jaloux de « notre liberté », c’est de faire la guerre, toujours la guerre, encore plus la guerre et donc péter la gueule durant tout le film à ces méchants arabes enturbannés.

    C’est des films subtils politiquement parlant 🙂

    en réponse à : The Manic Pixie Dream Girl #6391
    Liam
    Maître des clés

    Ouais moi la scène avec Catherine au resto je l’avais quand même vécu comme elle qui avait raison, elle lui dit un peu ses quatre vérités à Théodore et il est bousculé.
    Après je suis entièrement d’accord sur le fait que le film est entièrement du point de vue de Théodore, et que c’est largement problématique. Mais je ne vois pas la scène du restaurant comme si négative que ça pour Catherine. Ce qu’elle lui dit me semble sonner assez juste avec ce qu’on a vu de lui jusque là dans le film.

    Après je me souviens pas exactement de la scène, juste de mon impression quand je l’ai vu.

    Ensuite, en ce qui concerne Samantha, j’avais aussi un peu l’impression qu’elle avait tellement évolué que la relation n’était juste pas possible, car il était tellement en-dessous d’elle intellectuellement et même émotionnelement. Donc quand elle dit « bon faut que je m’en aille là, parce qu’avec les autres OS on est vraiment bien plus intelligent que vous et ya pa de raisons qu’on soit à votre service », j’avais un peu vu ça comme une émancipation logique.
    Ptet une des raisons pour laquelle on voit Théo avec Amy sur le toit à la fin et pas juste Théo c’est que le film veut ptet plus insister sur le fait que c’était plein d’humain-e-s (et pas juste Théo) qui s’étaient servi des OS pour rendre leurs vies meilleures, plus agréables etc., et du coup ça renvoyait un peu plus à l’espèce humaine et son rapport à la technologie (devenue consciente et qui s’est émancipée) que vraiment juste Théo et son histoire d’amour.

    Bon ça s’éloigne un peu du débat sur le MPDG. Dans Her, j’ai l’impression qu’on pouvait y voir une émancipation de la MPDG, en effet fantasmé par Théo et puis construite par Théo, qui donc a une tendance à faire ça dans toutes ces relations (ce que lui reproche Catherine vient s’insérer là-dedans).
    Après, c’est ptet juste mon rapport au personnage de Théo, que j’ai trouvé chiant à mourir et donc quand il se fait plaqué ou engueulé par son ex au resto j’étais bien content :-).

    en réponse à : Films, séries et autres antispécistes #6251
    Liam
    Maître des clés

    merci pour la référence, je vais aller voir

    après bold native c’est une fiction

    ya Bee Movie aussi, un film d’animation qui date de 2007, mais c’est plutôt mettre en scène de l’anti-spécisme pour le désamorcer ensuite avec des arguments plus bidons les uns que les autres (j’écris actuellement un article dessus).
    mais bon, ça parle de spécisme 🙂

    en réponse à : Films, séries et autres antispécistes #6222
    Liam
    Maître des clés

    Ya un documentaire que j’ai pas vu qui s’appelle The Superior Human

    sh

    Ya aussi Bold Native, que j’ai vu en partie mais je me souviens plus si c’était bien ou pas…

    bn

    Et bien sur Earthlings, mais j’imagine que tu connais déjà non?

    ea

    Ah oui et un documentaire qui s’appelle Zoo, l’enfer du décor, qui est top, et accessible ici avec d’autres docu chouette sur le spécisme aussi http://rutube.ru/video/person/315145/

    Voilou, si je me souviens d’autre choses je les mets ici 🙂

    Si je me souviens d’autres trucs,

    en réponse à : The Legend of Korra (saison 1) #6186
    Liam
    Maître des clés

    Coucou,

    Je suis en train de regarder la saison 2, du coup je réagirai au posts une fois que j’ai fini 🙂

    en réponse à : La vilification des Arabes dans les médias et le cinéma #5999
    Liam
    Maître des clés

    Oh purée The Kingdom c’est un sommet en la matière!

    En plus le réalisateur ose même nous faire une belle pirouette à la fin, lui qui a passé tout le film à nous montrer pourquoi les méchants arabo-musulmans terroristes méritent de se faire buter (ce que nos 4 héros US font vaillamment, à l’aide du bon arabe qui les aide, mais qui meurt, bien entendu). Pirouette qui consiste à dire « mais non en fait chui humaniste, en fait toute cette violence c’est une impasse, en fait je fais de l’analyse politique hyper fine moi! ».
    Le « topo historique » du début sur l’Arabie Saoudite est à mourir de rire. Même sans rien connaitre au truc, c’est juste hilarant de voir l’histoire d’un pays qui a des centaines d’années réduit à deux minutes et quelques dates historiques, raconté du point de vue des Etats-Unis.

    Je crois que ça rivalise avec Rules of Engagement ce film, tellement on est dans la vilification pure et simple.

    Aussi, ya Hidalgo, une perle signé Disney qui date de 2004, avec Viggo Mortensen qui joue un cowboy avec des origines amérindiennes* (bin oui ça se voit rien qu’à le regarder Viggo, il est pas du tout d’origine Danoise le type, c’est un indien des plaines pur et dur) qui s’en va en Arabie pour montrer à tous ces barbares comment il faut chevaucher un cheval. Et puis il fait tout ça pour sa tribu amérindienne, quel brave cowboy ce Viggo.

    Le film est vraiment assez dense, et mériterait surement une analyse détaillée, mais je n’en ai pas la moindre envie 🙂
    Toujours est-il que clichés, stéréotypes, exotisation, sexisme, spécisme… tout y est. Un grand film, du grand Disney.

    *Disney nous refait d’ailleurs à quelques nuances prêt le coup des massacres des amérindien-ne-s qui résulteraient avant tout de malentendus et de qui pro quo

    • Cette réponse a été modifiée Il y a 10 années, 3 mois par Liam.
Affichage de 15 messages - 16 par 30 (sur 40 au total)