Réalisateurs et agresseurs – art et violence sexuelles masculines

Accueil Forums Le coin pop-corn Films Réalisateurs et agresseurs – art et violence sexuelles masculines

Ce sujet a 43 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Lison, il y a 7 mois.

14 sujets de 31 à 44 (sur un total de 44)
  • Auteur
    Messages
  • #38699 Répondre

    Meg

    Ça fait longtemps que je ne suis pas passée par ici. En ce moment la parole des femmes se fait enfin entendre un peu au sujet des agressions sexuelles êt viol qu’elles subissent dans le milieu du cinéma. Ca commence avec le producteur Weinstein https://seenthis.net/tag/weinstein et ce matin je voie que Björk cite un réalisateur danois que j’ai déjà mentionné ici. Je ne sais pas encor si Ca apportera un changement par rapport aux violençes sexuelles infligés par les hommes aux femmes sur leur lieux de travail ou si Ca sera le retour de bâton habituel : Baupin n’est pas poursuivit il y a prescription mais lui porte pleinte pour dénonciation calomnieuse, Polansky toujours libre, Cantat en une qui parle de sa tristesse de double tueur de femme, dsk qui se remarie êt reste consultant, les étudiants organisent meme des soirées DSK pour s’amuser du viol des prostituees…

    #38705 Répondre

    bender

    Meg

    Tu parles des étudiants qui s’amusent des viols commis par DSK. Lis donc ceci :

    http://www.20minutes.fr/people/2151727-20171016-affaire-harvey-weinstein-blagues-graveleuses-james-corden-passent-tres-mal

    Comme quoi l’histoire (et le bon goût) se répète.

    Tant qu’on y est Woody Allen s’est dit peiné pour les victimes et également pour Weinstein dont la vie et bouleversée.

    Au passage je remarque qu’on parle uniquement des actrices connues, que Weinstein a agressé. Il ne s’en est jamais prit à une secrétaire, une figurante, une accessoiriste ? J’ai du mal à le croire.

    Ce n’est pas les agressions qu’on lui repproche au fond, mais plutôt le choix de certaines de de ses victimes

    #38877 Répondre

    meg
    #39355 Répondre

    meg

    Uma Thurman a livré aujourd’hui son témoignage sur les agressions sexuelles que Weinstein lui a infligé et les violences physiques et psychologiques commises à son encontre par Tarantino.

    Uma Thurman Told The New York Times Why She’s So Angry with Harvey Weinstein and Quentin Tarantino

    Une partie du témoignage d’Uma Thurman me semble particulièrement interessante par rapport à l’utilisation faite par Tarantino de son film pour exprimer et assouvir ses fantasmes sexistes.

    Thurman also alleges that Tarantino undertook some of the violent stunts from Kill Bill himself. She said that he was the one “spitting in her face in the scene where Michael Madsen is seen on screen doing it and choking her with a chain in the scene where a teenager named Gogo is on screen doing it.”

    Thurman allègue également que Tarantino a entrepris certaines des cascades violentes de Kill Bill lui-même. Elle a dit qu’il était celui qui lui crachait au visage dans la scène où Michael Madsen était vu à l’écran et l’étranglait avec une chaîne dans la scène où un adolescent du nom de Gogo est à l’écran.

    #39356 Répondre

    meg

    Cette histoire d’étranglement m’a rappelé une chose :

    In Inglourious Basterds, the Inglourious Basterds recruit spy/German film star Bridget von Hammersmark, played by Diane Kruger, to infiltrate a movie premiere in an attempt to kill Hitler and other top Nazi officials, and thus give birth to the Tarantino Universe. SS officer Hans Landa discovers her as a spy, lures her into a private room, and chokes her to death.

    However, Quentin Tarantino was unimpressed with choking scenes in other movies, in that actors are rarely in any considerable danger while shooting them, and convinced Kruger to be strangled for real in order to get the scene just right. Fearing that actor Christoph Waltz would choke her too much or too little, Tarantino decided to take matters into his own hands. Literally, his own hands.

    In this interview, Tarantino tells us, « What I said to her was, I’m gonna just strangle you, alright? Full on, I’m gonna cut off your air, for just a little bit of time. We’re gonna see the reaction in your face and I’m gonna yell cut. » Kruger went « Yep, that sounds like a reasonable thing a director would ask of me » and let Tarantino sit on top of her and choke her to the point of unconsciousness.

    OK, at this point we seriously have to question if Tarantino wrote this entire movie to justify choking a beautiful woman while dressed as a Nazi, because the entire budget was probably still cheaper than hiring one of those high-end Hollywood hookers. Fortunately for Kruger, they got the shot in one take and that’s the one that appears in the movie. Tarantino then reportedly gave the crew 15 minutes and had to take a long bathroom break.

    http://www.cracked.com/article_20589_6-amazing-performances-by-actors-who-werent-acting-part-2.html

    #39358 Répondre

    Lison

    Merci Meg!
    C’est très intéressant de voir que tout est lié dans la vie des personnes qui commettent des films avec ce genre d’atrocités. Ce n’est pas anodins de reproduire de telles violences à l’écran (la scène est d’ailleurs assez difficile à regarder dans Inglorious Basterds), et cela provient directement des propres fantasmes morbides et misogynes des réalisateurs.
    Juste la phrase dans l’extrait que tu as cité:
    « Kruger went « Yep, that sounds like a reasonable thing a director would ask of me » and let Tarantino sit on top of her and choke her to the point of unconsciousness. »
    Elle met la responsabilité de l’agression en partie sur la victime, en sous-entendant que Kruger était stupide de dire oui à son réalisateur à ce moment-là, ça me gène un peu.

    #39360 Répondre

    Arroway

    Je sais pas si cette phrase met la culpabilité sur la victime, j’ai l’impression qu’elle est assez factuelle. Elle aurait pu être tournée de manière beaucoup moins neutre… Si elle a vraiment dit ça, on ne peut pas le tourner différemment, le texte ne s’appesantit pas dessus mais sur les actions de Tarantino, au moins.

    (j’aime le détail « and had to take a long bathroom break »… sordide)

    #39361 Répondre

    meg

    La plus part des articles de press people-ciné prennent clairement le parti de l’agresseur. Comme toi Lison ca me gène, j’avais pas pris la peine de le dire. Arroway, d’accord avec toi sur la précision sur le « long bathroom break », précision que Tarantino à tenu à ajouter lui même après que l’affaire fut portée au publique. Ca me donne envie de prendre un « long bathroom break » pour vomir.
    J’ai pas envie de revoir tarantino mais ca m’étonnerait pas qu’il y ai d’autres scènes d’étranglements et de crachats sur des actrices qu’il a absolument tennu à jouer lui même.

    #39364 Répondre

    nano

    Tarantino continue d’être sur le grill,avec le dévoilement d’une ancienne interview radio ou il soutient de manière absolue roman polanski quant à l’agression de samantha geimer,considérant celle ci comme consentante malgré son age,la drogue et l’alcool, et ses refus.
    cette information prend une autre ampleur quand on sait que son prochain film est centré sur sharon tate et son meurtre par charles manson,avec une rumeur selon laquelle roman polanski serait le role principal.

    #39366 Répondre

    Lison

    Wow sérieusement, pour son projet de film prochain?? Il va sortir ça après #metoo ?? Si ça se confirme, ce mec est décidément sans limite dans l’indécence.

    #39368 Répondre

    bender

    Pour continuer dans le répugnant voici une citation de Michael Haneke

    « Ce nouveau puritanisme teinté de haine pour les hommes, qui arrive dans la foulée du mouvement #MeToo m’inquiète. En tant qu’artistes, nous nous mettons à avoir peur depuis que nous sommes confrontés à cette croisade contre toute forme d’érotisme. »

    A noter que monsieur l’artiste d’avant-garde diffuse des idées de beaufs comme le cliché des féministes anti-hommes et mal bais…

    #39369 Répondre

    meg

    Et de confondre harcelement sexuel et érotisme !
    Ca me rappel une citation lu ce matin « Si je te met un coup de pelle sur la tête, personne n’aura l’idée d’appeler ça du jardinage »

    #39387 Répondre

    Julien

    « Ce nouveau puritanisme teinté de haine pour les hommes, qui arrive dans la foulée du mouvement #MeToo m’inquiète. En tant qu’artistes, nous nous mettons à avoir peur depuis que nous sommes confrontés à cette croisade contre toute forme d’érotisme. »

    Oui je sais c’est répugnant que l’on puisse avoir un avis différent du vôtre, c’est horrible, vive la délation sur les réseaux sociaux, vive le fait de confondre drague lourde et agressions sexuelles (comme la créatrice de Metoo), à mort la nuance, vive l’Inquisition (ah non au moins l’inquisition c’était des procès avec une procédure stricte).

    #39388 Répondre

    Lison

    Tu t’es perdu Julien?
    Si ça te fais souffrir autant, tu peux juste fermer internet au pire.

14 sujets de 31 à 44 (sur un total de 44)
Répondre à : Réalisateurs et agresseurs – art et violence sexuelles masculines
Vos informations:




Commentaires clos