le sexisme comme strategie publicitaire

Accueil Forums Le coin pop-corn Clips & Pubs le sexisme comme strategie publicitaire

  • Ce sujet contient 5 réponses, 1 ps. et a été mis à jour pour la dernière fois par Inès, le Il y a 5 années, 3 mois.
Affichage de 6 messages - 1 par 6 (sur 6 au total)
  • Auteur/e
    Posts
  • #11448 Répondre
    meg
    Invité

    Depuis quelques mois, des marques ont multiplié les publicités aux accents ouvertement sexistes. Des projets qui se veulent volontairement provocateurs, dans le but de “faire le buzz”, quitte à engendrer une pluie de commentaires négatifs sur leur passage. Une stratégie payante.

    http://www.lesinrocks.com/2014/08/01/actualite/renault-perrier-eden-park-les-pubs-volontairement-sexistes-11517877/

    Pour contrer ces attaques, Les Gaulois avait tout prévu, dont une vidéo “making off ” de la publicité, dans laquelle la directrice artistique Marie Donnedieu explique que ces femmes ne “subissent rien, elles sourient presque, elles sont contentes de le faire. C’est un geste d’amour. On ne voulait pas du tout jouer sur la soumission. On joue avec les règles du jeu mais on ne dépasse jamais les bornes.” Une stratégie confirmée par son patron Christophe Lafarge, qui admet qu’au delà de moderniser l’image de la marque, c’est aussi “susciter le débat” qui les intéressaient. “Je suis persuadé qu’il vaut mieux avoir 50% des gens qui vous détestent que 100% qui s’en foutent“, résume-t-il. Le succès est au rendez-vous, la marque se dit satisfaite.

    #12990 Répondre
    V3nom
    Invité

    C’est le cœur de mes propos envers des « artistes » comme « Kriss de nerf » sur youtube, et ses vidéos auto-proclamées « apolitiques et humoristiques » quand ce sont de pauvres empilements de lieux communs caricaturaux et sans aucun recul, ou Alexis Koleszar, roi de la BD « socio-philo-humoristique » dont le sujet de prédilection semble être la disqualification des discours féministes. Au delà du fait qu’ils font probablement se retourner dans sa veste mortuaire le pauvre Desproges à chaque fois qu’est brandit le sempiternel « on peut rire de tout… », ils sont à mon avis surtout d’excellents exemples de cette mode dont internet est un vecteur massif des messages « second degré » qui soit masquent avec grand peine des propos clairement 1er degré, soit profitent juste du buzz mi-partisan pour ceux (et celles) que ça fait gondoler de la gencive, mi-indigné pour celles (et ceux) qui ne sont pas dupes.

    Aujourd’hui l’or vient de l’audience (depuis l’avènement de la télé réalité) : que ça plaise ou que ça fasse scandale, tant que ça se regarde, ça rapporte…

    #13202 Répondre
    GoG
    Invité

    Aujourd’hui l’or vient de l’audience (depuis l’avènement de la télé réalité) : que ça plaise ou que ça fasse scandale, tant que ça se regarde, ça rapporte…

    C’est exactement ça et là où c’est le plus criant c’est sur jeuxvideos.com dont le président Cyril Zimmermann est également le président d’une société d’audimat virtuel Hi-media, très bien dotée :
    http://www.jeuxvideo.com/copyright.htm

    Pour vous faire une idée, ils se vantent d’avoir une équipe R&D de 100 chercheurs et devs, alors que l’e-lab de bouygues qui planche entre autres sur les algos de meilleure rentabilité publicitaire n’en compte qu’une dizaine.

    JVcom dont on connait la réputation détestable pour la constance de ses forums misogynes, racistes, transphobes et j’en passe, a une équipe de com qui sur twitter joue la carte de l’apaisement, du respect de la liberté d’expression, tout en faisant croire qu’ils essayent de remédier au problème, a en fait fort à gagner question audimat en ne bridant pas ses forumistes.

    On est là aussi en plein dans le créneau de la haine qui fait vendre. Je donnerais cher pour qu’il y ait une investigation sur Hi-media, tiens.

    GoG

    #13212 Répondre
    V3nom
    Invité

    JV.com qui d’ailleurs, je l’ai apprit il y a quelques jours, a été le refuge de fortune de Alexis K le dessinateur « provoc humour » après avoir été viré de son précédent hébergeur (il s’en ventait d’ailleurs). Maintenant il a un public tout acquis pour se foutre de la gueule sans retenue (et sans réflexion) du projet crocodile ou du harcèlement de rue.

    Comme le disait à juste titre Mark Twain : « Quand on se retrouve du coté de la majorité, il est temps de s’arrêter et de réfléchir. »

    http://fvsch.com/articles/pure-provoc/

    #13247 Répondre
    GoG
    Invité

    Alexis K. qui par ailleurs va se faire éditer par Soral, le grand timonier de la libre pensée fasciste.

    Quand on dit que ce site est lié à l’ED, il se passe pas une minute sans que plusieurs commentaires haineux fleurissent sur les différents blablas, et quand on regarde les posts à la thématique « élection 2017 », on se dit qu’on est très mal barrés.

    GoG

    #13744 Répondre
    Inès
    Invité

    Dans la catégorie pub provocatrice pour « faire le buzz », j’ai été interpelé par le http://www.sportbuzzbusiness.fr/forever-faster-puma-marketing-usain-bolt-mario-balotelli.html qui fait preuve d’un sexisme ostensible, « Avis à tous les rebelles » et « prise de risque » d’après la marque qui se veut provocante, cette pub fait écho à celle d’Eden Park et s’inscrit dans la lignée de la stratégie marketing décrite par Meg.
    Pour couronner le tout et parce qu’une bonne idée ne vient jamais seule dans le joli monde du marketing, la marque a sans doute jugé « rebelle » et provocool de conclure sa pub-poubelle sur la poursuite d’Usain Bolt par un molosse avec pour fond sonore une alarme… Le sexisme ça ne suffisait pas, un peu de racisme en plus et là ça y est on peut toucher le fond « foreverfaster ».

Affichage de 6 messages - 1 par 6 (sur 6 au total)
Répondre à: le sexisme comme strategie publicitaire
Vos informations:




Commentaires clos