Répondre à: Les meilleurs épisodes de The Twilight Zone (1959-1964)

Accueil Forums Le coin pop-corn Séries Les meilleurs épisodes de The Twilight Zone (1959-1964) Répondre à: Les meilleurs épisodes de The Twilight Zone (1959-1964)

#5514
Paul Rigouste
Participant

Personne ne me répond ? Alors si c’est comme ça je me répondrai à moi-même tout seul, au risque que ce dialogue avec moi-même tourne à la schizophrénie et me fasse basculer définitivement dans … la quatrième dimension ! 🙂

J’ai continué à regarder des épisodes au hasard, en tombant sur du bon et du moins bon, mais globalement j’aime bien cette série, elle me fait rire, surtout les petits speechs de Rod Serling au début et à la fin de la plupart des épisodes (au passage, je trouve assez amusant que cette série explicitement anti-fasciste mette en même temps ainsi en avant la figure du gourou Rod Sterling, dont le ton est parfois assez proche de celui des figures de dictateurs ou bureaucrates que met en scène la série, et ce pour véhiculer des messages globalement égalitaires (anti-spécisme, anti-racisme, anti-nationalisme, anti-militarisme, etc.). Bref, c’est marrant à quel point cette série ressemble parfois à de la propagande alors même qu’elle critique très souvent la propagande étatique dans nombre de ses épisodes. Je me demande si Rod avait réfléchi à tout ça et en quels termes il concevait son émission (« propagande » ? « éducation des masses » ?… ?). Si quelqu’un-e a des témoignages du créateur de la série sur le sujet, ça m’intéresse…).

Un de mes préférés parmi les nouveaux que je viens de découvrir est The Eye of the beholder, dans lequel Rod nous explique que l’aphrodisme ça craint. Je ne raconte pas l’épisode pour ne pas spoiler celleux qui ne l’ont pas vu, mais je le conseille vivement. Comme d’habitude, ça n’y va pas par le dos de la cuillère, mais ça marche très bien je trouve.

Après j’en ai vu plusieurs qui tournaient autour du thème du fascisme : He’s alive, dans lequel Hitler revient pour coacher Dennis Hopper et The Obsolete man, qui met en scène un Etat totalitaire décrétant certains individus « obsolètes » et devant donc être exécuté-e-s (ici un libraire, obsolète pour la bonne et simple raison que l’Etat a brulé tous les livres…). Pas trop mal, mais pas inoubliables. Le meilleur que j’ai vu pour l’instant sur ce thème est sans aucun doute It’s a Good Life. En tout cas c’est sûr que c’est le plus flippant ! Ça se passe dans un petit village de l’Ohio, dont les habitants sont terrorisés par un enfant aux pouvoirs surnaturels, je n’en dis pas plus…

J’ai regardé aussi Two, qui est absolument génial de sexisme. Ça se passe après qu’une guerre nucléaire a annihilé presque toute l’humanité. Deux soldats se rencontrent : un homme et une femme. Au début illes se battent parce qu’illes sont pas de la même armée. Tout l’enjeu pour elleux sera d’échanger leurs uniformes (qui les différencient en les opposant) pour des vêtement civils genrés (qui les différencient pour les réunir). Tels des nouveaux Adam et Eve, illes personnifient ainsi à la fin l’espoir d’un monde nouveau, sans guerre (mais pas sans domination masculine !). En plus de cette apologie de « la différence des sexes » comme fondement de la civilisation, le film présente la femme comme un petit animal muet (elle fait partie des opposants, donc n’a pas droit à la parole), animal que l’homme (Charles Bronson s’il vous plaît) finit par réussir à dresser en lui faisant enfiler une robe blanche… Visiblement, le féminisme c’était pas trop son truc à Rod…

Enfin, j’ai regardé Nightmare at 20000 Feet, qui était marrant mais plus fantastique que directement politique (pas aussi explicitement que les autres en tout cas).

Sur ce, bonne nuit Paul !

  • Cette réponse a été modifiée Il y a 6 années, 8 mois par Paul Rigouste.

Commentaires clos