Womb

Accueil Forums Le coin pop-corn Films Womb

  • Ce sujet contient 1 réponse, 2 ps. et a été mis à jour pour la dernière fois par Meg, le Il y a 7 années.
Affichage de 2 messages - 1 par 2 (sur 2 au total)
  • Auteur/e
    Posts
  • #5534 Répondre
    Arroway
    Maître des clés

    Je viens de voir le film Womb qui est en replay sur arte jusqu’à jeudi prochain, avec Eva Green (jeu très digne) et Matt Smith (qui y tient même une scène à la Dr Who).

    C’est un film épuré et perturbant qui aborde plusieurs thèmes. Le premier, le plus évident, est celui du clonage (le film se passe dans un futur proche). Mais la problématique est assez vite évacuée pour interroger un tabou, celui de l’inceste. L’héroïne Rebecca décide de donner naissance au clone de l’homme qu’elle aimait (Tommy) et qui est mort prématurément, puis l’élève. Et bien sûr on se retrouve face à une sorte de complexe d’Oedipe mal géré avec une tension sexuelle entre cette femme et son « fils », mais la question reste de savoir s’il s’agit véritablement d’inceste: Rebecca n’est pas la mère biologique à stricto sensu, mais elle a élevé Tommy dans les faits, une passion est-elle donc admissible ?

    La fin du film est assez dérangeante en floutant la barrière entre la violence de Tommy envers Rebecca (on peut dire qu’il l’a viole) et le fait qu’elle a attendu ce moment pendant 20 ans (elle était vierge et a cloné Tommy un peu pour ça). Sans compter qu’il en résulte un enfant.

    Il y a quelques temps j’avais aussi vu Perfect Mothers qui aborde une thématique proche puisqu’il s’agissait de deux mères qui nouent chacune une relation avec le fils de l’autre. Mais qui était beaucoup moins violent envers ses héroïnes.

    #5543 Répondre
    Meg
    Invité

    J’ai pas encore vu Womb mais ça ne va pas tarder. Pour ta question sur l’inceste je pense que c’est pas tant la question de la filiation génétique qui pose problème, mais le rapport à une autorité et à nos éducatrices et éducateurs.
    Si on restreint l’inceste au seuls parents biologiques alors il n’y a pas d’inceste dans le cadre de l’adoption ou dans les familles recomposées or par exemple on sais qu’il y a beaucoup d’agressions sexuelles ou/et de viols par les « beau-pères ». Et je dit inceste dans ces cas la, car c’est le détenteur de l’autorité parentale qui commet un abus de la personne dont le bienêtre est sous sa responsabilité. C’est pas la définition la plus classique, mais la notion d’inceste est fluctuante. Chez nous par exemple le sexe entre cousins n’est pas de l’inceste alors que pour d’autres cultures ça l’est. En fait le mot inceste va changer de sensé selon notre manière de définir la famille, aujourd’hui la famille c’est pas génétique (en tout cas pour moi) alors l’inceste n’est plus une histoire de consanguinité.

    Ça me fait pensé au film « teeth » dans lequel un garçon est amoureux de sa demi-sœur et en veux a sa mère d’avoir épousé le père de cette fille, faisant d’elleux des incestueux et le privant de son amour. Il a pas que ça dans ce film que j’aime beaucoup mais cette partie touche le sujet que tu évoque.

Affichage de 2 messages - 1 par 2 (sur 2 au total)
Répondre à: Womb
Vos informations:




Commentaires clos