Films, séries et autres antispécistes

Accueil Forums Le coin pop-corn Films Films, séries et autres antispécistes

Ce sujet a 33 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Hdkw, il y a 2 ans.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 34)
  • Auteur
    Messages
  • #6213 Répondre

    Nîme

    Comme je fais rien qu’à copier je reprends le titre d’autres sujets… Et je n’ai pas vraiment d’éléments à apporter non plus, je viens surtout en chercher si on peut faire dans ce sens…
    Je chercherais des films ou séries avec un point de vue antispéciste, ou même évoquant un minimum le droit animal. Ça m’effare un peu parce que j’ai l’impression de ne presque jamais en avoir vu dans la fiction. Quelqu’un en verrait des exemples ?

    #6214 Répondre

    Paul Rigouste
    Participant

    Dans les films d’animation, y a Chicken Run, Frère des ours, Free Birds ou encore le vieux The Plague Dogs (celui-là il faut pas être déprimé quand on le regarde, parce que c’est pas ce qu’on peut appeler un film joyeux :-)). J’y pense à ces 4 car je suis justement en train de finir un article dessus pour le site. Je les ai choisis parce qu’ils me semblent être les films d’animation les plus antispécistes qui existent (à ma connaissance). Après ça va plus ou moins loin (Free Birds ça va pas très loin par exemple), mais je trouve qu’il y a à chaque fois des trucs intéressants dedans. Voilà les images (pour mettre un peu de couleurs…).

    chicken

    bear

    free birds

    plague

    Et sinon pour les films, ça m’intéresse aussi parce que comme toi j’en ai pas beaucoup qui me viennent en tête. J’ai regardé récemment The Day of the Dolphin (1973). Il y avait des débuts de trucs intéressants, et quelques scènes vraiment jouissives d’un point de vue antispéciste, mais globalement ça m’a un peu déçu. Mais c’est pas trop mal quand même.

    day of the dolphin

    Je pense aussi aux épisodes de la série The Twilight Zone dont j’ai parlé ici : http://www.lecinemaestpolitique.fr/forums/topic/les-meilleurs-episodes-de-the-twilight-zone-1959-1964/, à savoir surtout People are alike all over, et aussi un peu en étant gentil To serve man.

    Y a aussi certains films de la série La Planète des singes. Le premier de 1968 (Planet of the Apes), le troisième de 1971 (Escape of the Planet of the Apes), mais surtout le quatrième de 1972 (Conquest of the Planet of the Apes), que je trouve génial :

    apes

    J’ai pas d’autres idées qui me viennent là, mais je les rajouterai quand j’en aurai. En tout cas merci d’avoir ouvert ce sujet, ça m’intéresse aussi beaucoup.

    #6220 Répondre

    Nîme

    Ah oui, je ne pensais pas du tout aux films d’animation à point de vue animal ! On peut peut-être aussi compter Spirit l’étalon des plaines, mais en étant indulgent parce que si mes souvenirs sont bons, il oppose la méchante domination (des blancs) à la gentille (des indiens qui sont proches de la nature donc dressent les chevaux avec respect, et les chevaux sont d’ailleurs heureux avec eux).

    Je ne connais pas encore the Twilight Zone… En série je voyais juste un épisode de Veronica Mars (Show Me the Monkey) où il est question d’un singe de laboratoire, mais c’est un peu léger.

    #6222 Répondre

    Liam
    Admin bbPress

    Ya un documentaire que j’ai pas vu qui s’appelle The Superior Human

    sh

    Ya aussi Bold Native, que j’ai vu en partie mais je me souviens plus si c’était bien ou pas…

    bn

    Et bien sur Earthlings, mais j’imagine que tu connais déjà non?

    ea

    Ah oui et un documentaire qui s’appelle Zoo, l’enfer du décor, qui est top, et accessible ici avec d’autres docu chouette sur le spécisme aussi http://rutube.ru/video/person/315145/

    Voilou, si je me souviens d’autre choses je les mets ici 🙂

    Si je me souviens d’autres trucs,

    #6225 Répondre

    Nîme

    Je cherche surtout dans la fiction, mais je les garde en tête, je ne connais qu’Earthlings (et pas encore osé le regarder en entier…) J’ai aussi entendu parler de the Ghosts in Our Machine que je voudrais voir.

    #6251 Répondre

    Liam
    Admin bbPress

    merci pour la référence, je vais aller voir

    après bold native c’est une fiction

    ya Bee Movie aussi, un film d’animation qui date de 2007, mais c’est plutôt mettre en scène de l’anti-spécisme pour le désamorcer ensuite avec des arguments plus bidons les uns que les autres (j’écris actuellement un article dessus).
    mais bon, ça parle de spécisme 🙂

    #6449 Répondre

    Paul Rigouste
    Participant

    J’ai regardé le film Year of the dog (2007), que j’ai trouvé très drôle et très cool niveau antispécisme (après il y a des trucs que l’on peut critiquer, comme toujours, mais globalement c’est très chouette je trouve).

    year of the dog

    C’est un film de Mike White, le réalisateur de la série Enlightened, que j’aime aussi beaucoup (http://www.lecinemaestpolitique.fr/enlightened-illuminee-ou-eclairee/). On retrouve d’ailleurs exactement le même type de personnage, et parfois la même ambivalence. Mais au final, comme dans Enlightened, je pense que le film est à 100% du côté de son héroïne (une femme qui adore les chiens, décide de devenir vegane et de militer contre les violences faites aux animaux).

    #6453 Répondre

    Liam
    Admin bbPress

    ah oui year of the dog!

    je l’ai vu il y a un moment mais il me semblait que c’était chouette oui, merci pour le rappel je vais le reregarder! 🙂

    #6500 Répondre

    Paul Rigouste
    Participant

    J’avais aussi regardé le film All the Little Animals de 1998, avec John Hurt et Christian Bale quand il était jeune, bien avant ses batmaneries…(http://en.wikipedia.org/wiki/All_the_Little_Animals). Personnellement, je ne pense pas que ce soit à proprement parler un film antispéciste, même s’il y a quelques débuts de réflexions en ce sens (mais qui ne vont pas très loin).

    Ce qui me gène un peu par exemple, c’est le discours abstrait sur la valeur de « la vie », alors qu’il est en fait question dans le film d’animaux concrets (écrasés par des voitures notamment). J’ai l’impression que ça embrouille le propos, car ce qui me semble au centre de l’antispécisme (de sa version qui me parle le plus en tout cas), c’est plutôt l’idée que chaque être sensible (et pas chaque « être vivant », expression qui inclue les végétaux) a une subjectivité, une individualité, des intérêts, en bref, une existence propre et digne d’être vécue. Donc le discours abstrait sur « la valeur de La Vie », ça me parle pas trop, voire pas du tout.

    Après le film est par ailleurs assez misogyne, notamment à un moment, lorsque Mr Summers raconte comment il en est venu à tuer sa femme parce que c’était une femme horrible manipulatrice etc. J’ai l’impression que le film n’a strictement aucun recul sur ce discours et pose « la femme » comme l’origine de la « misanthropie » du personnage, qui s’est à partir de là détourné des humains pour aller vivre en ermite dans la nature et ne se préoccuper que des animaux.

    Mais bon, sinon y a quelques débuts de trucs quand même dans ce film, et je comprends pourquoi certain-e-s puissent le qualifier d’antispéciste (même si personnellement je ne le ferais pas).

    #6563 Répondre

    V3nom

    Bonjour, sujet qui me tient à coeur s’il en est, je vais essayer de dresser une liste de ceux que je connais et non listé ici, certains pas forcément centrés sur un discours plus ou moins antispéciste. (mais un minimum quand même, du moins j’espère, ne serait-ce que durant une scène particulière)

    Fictions :
    -Instinct de Turteltaub – 1998 (avec Antony Hopkins, dont la bataille se rapproche pas mal du biopic de Dian Fossey, mais il se pare d’un sexisme sous-jacent qui annule un peu tout façon Peta)

    -Powder – 1995 (avec Lance Henrisken), où il est surtout question de dénonciation de la violence ordinaire vu par les yeux d’un enfant qui a vécu en vase clos dans la maison de ses parents. Ce film contient un bref passage où un animal est miraculeusement sauvé d’un coup de fusil d’un chasseur.

    -K-Pax – 2002, un bref passage ou Kevn Spacey cabotine avec… un chien et explique aux enfants ce qu’ils ne comprennent pas (mais ceci est un peu invalidé par le caractère très ambigue de la santé mentale du personnage)

    -A.L.F de Jerome Lescure – 2012 (on suit une enquête sur des membre de la fameuse organisation ALF – Animal Liberation Front)

    -Le court métrage « Tous les hommes s’appellent Robert » de Marc-Henry Boulier. (je n’en dit pas plus, voir lien de ma chaine RUtube ^^)

    -Chiken Run a été cité, j’ajouterais du même hauteur le 3 et 4eme films de la série « Wallace et Gromit » : « Rasé de près », et « Le mystère du lapin-garou ». Tous deux assez critiques sur l’exploitation animale, le 2nd étant clairement anti-chasse.

    -Human Nature de Michel Gondry – 2001 avec Patricia Arquette, Tim Robbins… (faut que je le revois avec un regard plus politique et antispéciste, je ne l’ai pas vu depuis longtemps)

    -District 9 de Neil Blomkamp – 2009 (avec des pincettes ceci-dit. Même si la dénonciation de l’appartheid est manifeste, le choix d’aliens comme « hyper étrangers » me laisse à penser que c’est dans une progression de la considération de « l’autre » vers -je l’espère- une perte de l’attachement à l’anthropomorphisme. Ceci étant, ça reste encore une film d’hommes, entre hommes…

    -Le Renard et l’enfant de Luc Jacquet – 2007, que je n’ai toujours pas regardé, donc je ne sais pas trop ce qu’il vaut en terme de message, mais si ça peut inspirer aux enfants qui le verront l’idée qu’une amitié trans-espèce peut être réciproquement profitable… (faut que je le vois, si ça se trouve c’est à peine plus poussé qu’une film de Disney…)

    -Du coup je citerais aussi le premier film que j’ai vu au cinéma : « L’ours », de Jean-Jacques Annaud – 1988. Mais pareil, faudrait que je le revois avec un regard plus mature.

    -Princesse Mononoke de Miyazaki – 2000. Même si le message est finalement plus anti-militariste et écolo que réellement antispé (l’héroïne monte et « dirige » ses amis de la foret quand même.)

    -Dans un autre registre plus léger, Coeur de Dragon de Rob Cohen – 1996. Encore une fois c’est plus anti-chasse qu’autre-chose et il s’agit de dragon et non de réels animaux, mais si ça peut sensibiliser de jeunes esprit à l’empathie… (mais violente anthropomorphisation des expressions du dragon qui adopte la voix de Sean Connery)

    -Dans un registre surtout anti-carnisme, je citerais Vorace (Ravenous) d’Antonia Bird – 1999. Ce film pas très connu et au traitement et à l’atmosphère franchement décalée est un ptit coup de coeur pour moi car il y est dépeint le gout de la chair (notamment humaine) comme étant une véritable addiction rendant ses victimes folles et les poussant à la violence pour obtenir leur pitance.

    -Microcosmos de Marie Pérennou et Claude Nuridsany – 1996, à mis chemin entre fiction et docu, et qui montre que la vie existe à plusieurs degrés d’élévation de la biosphère.
    et qui me rappelle -pour d’évidentes raisons- ce joli texte de Dino Buzzati « Douce Nuit »

    En docus :

    -ZOO, L’enfer du décors, de Pablo Knudsen (le meilleur que je puisse proposer sur l’antispécisme, avec nombre d’invités, des discours clairs et synthétiques sur l’éthique animale, et du même réal que le court « Apprendre à tuer » sur les enfants placés devant les spectacles de tauromachie et le docu sur Fadjen, le taureau de corrida sauvé et montré comme étant tout sauf « combattif et sauvage ».)

    -Entrée du Personnel de Manuela Fresil – 2012 (qui certes s’attache à la souffrance humaine dans le milieu des abattoirs, mais qui à mon sens est parfaitement compatible avec l’analyse de l’absurdité de la rationalisation industrielle, du concept même d’exploitation de l’autre et permet de ne pas oublier le facteur social et économique de la question animale.)

    J’en oublie et d’autres Théma ARTE et docus présents sur ma chaine-ci : http://rutube.ru/video/person/315145/

    (tout comme youtube puis dailymotion, dorénavant je ne peux plus rien y mettre qui soit sous licence, c’est aussitôt censuré… Que je hais le commerce de l’information…)

    #6575 Répondre

    Nîme

    Merci beaucoup pour les références !
    (Je n’ai pas encore vu grand-chose dedans, mais je ne dirais pas Princesse Mononoke franchement antispéciste non plus : pour moi les dieux animaux de la forêt sont perçus comme le camp opposé plutôt que comme vrais animaux, surtout qu’ils peuvent parler. Yakkuru par contre ne parle pas, et même s’il est un peu plus élaboré que simple monture, il accourt quand son maître le siffle)

    #6580 Répondre

    V3nom

    Oui c’est bien ce que j’entendais par le fait que c’est surtout anti-militariste et écolo, mais des films vraiment antispécistes sont tellement rares que je m’emploie souvent à dénicher « le ptit message vaguement antispé, anti-exploitation ou anti-souffrance » caché dans un film qui ne traite généralement pas de ça. (en espérant que ce ne soit pas invalidé par d’autres messages politiquement puants…)

    Une série BD un peu passée inaperçue, que j’ai déniché au détour de crapahutages wikipédiens, Tatanka, en fait j’en parle ici car dans mon souvenir c’était une série tv, mais je n’en sais pas plus et à la lecture du synop, j’me demande si la question animale n’est pas qu’un prétexte à « l’affaire aux enjeux bien plus vastes » potentiellement axé sur autre chose que les animaux. (« santé publique », donc « anthropocentrée »)

    En docus, il faut encore que je vois Forks over Knives, Vegucated et il y a le (pour une fois pas trop mal) spot de 12 minutes de Peta « Meet your Meat » qui aurait pu être bien pire.
    Je viens aussi de trouver ceci, je m’emploie à le récupérer.
    Les défenseurs d’animaux

    #6584 Répondre

    Paul Rigouste
    Participant

    Merci pour toutes ces idées de films. Je me souviens plus de l’Ours de Jean-Jacques Annaud non plus, mais ça me fait penser à un autre film que j’ai vu, du même réalisateur : Deux frères.

    deux frères

    Je m’en souviens plus dans les détails, mais il me semble que c’était globalement plutôt antispéciste. Après, évidemment, ça se passe y a longtemps et bien loin de « chez nous », comme ça on a pas trop à se remettre en question sur l’exploitation qu’on perpétue quant à nous, mais bon, c’est déjà pas mal.

    Un truc qui me dérange par ailleurs franchement avec ce genre de films, c’est que ça a beau être antispéciste, c’est quand même tourné avec de vrais animaux qui ont du coup été dressés et enfermés pour qu’on puisse faire nos beaux films pour les humains… C’est pour ça que je préfère quand c’est des films d’animation, ou que les animaux sont faits par ordinateur (ou alors, à l’ancienne, quand c’est des humains déguisés en animaux comme dans certains de la série des Planète des singes).

    Et j’en ai regardé un autre récemment : Project X, de 1987, avec Matthew Broderick et Helen Hunt. Y a toujours le même problème, vu que c’est tourné avec des vrais singes, et y a des trucs très critiquables dedans, mais globalement j’ai trouvé ça super, certaines scènes sont vraiment très jouissives d’un point de vue antispéciste, et c’est très émouvant (de mon point de vue en tout cas).

    project X

    #6585 Répondre

    V3nom

    C’est certain que les films ayant pour message un fond plus ou moins de tolérance et d’empathie inter-espèce, mais qui de l’autre main emploie des animaux sinon dressés, en tout cas placés dans des situations qu’ils n’ont pas demandé, est un biais de réalisation relativement ironique…

    Je replace le liens vers ma chaine RUtube, je viens seulement de voir que j’ai merdé dans mon premier post. (à moins que ce ne soit une édition volontaire ? Dans ce cas désolé de le remettre)

    http://rutube.ru/video/person/315145/

    #21531 Répondre

    Caerbannog

    Je viens de découvrir un vieux docu de Franju grâce à un festival antispéciste anglais : de 1949

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 34)
Répondre à : Films, séries et autres antispécistes
Vos informations:




Commentaires clos