Répondre à: Les papas et leurs fistons

Accueil Forums Le coin pop-corn Films Les papas et leurs fistons Répondre à: Les papas et leurs fistons

#5735
Paul Rigouste
Participant

Je regarderai Casse-tête chinois alors quand il sera disponible, ce que tu dis me rend curieux…

Et sinon j’ai entendu beaucoup de bien de Tel père, tel fils. J’ai hâte de le voir du coup. Tu l’as vu toi ? Et tu as trouvé ça bien ?

Sinon à propos de ce dernier type de scénario (celui qui met en scène un père qui doit apprendre à être moins con), je me dis que politiquement ça peut être bien ou moins bien, suivant le propos final. J’ai l’impression que la plupart du temps ça reste assez horrible, car si le père reconnaît qu’il a abusé, au final on est invité à le comprendre (il ne voulait que le bien de ses enfants). Je pense notamment aux scénarios qui mettent en scène une relation père/fille où le père est horrible, mais au fond c’est parce qu’il s’inquiète (type La Petite Sirène, Aladdin, Moi, moche et méchant 2, L’âge de glace 4, etc.).

En parlant de L’âge de glace 4, c’est marrant parce qu’il y a clairement un lien entre le personnage que doublé par Gérard Lanvin en français (Manny le père « surprotecteur », comme ils disent dans le résumé…) et les personnages que joue Lanvin dans ses films (je pense notamment à Amitiés sincères et Le fils à Jo que j’ai évoqués plus haut). J’ai l’impression qu’à chaque fois c’est le même rôle de père autoritaire/directif/casse-couilles qui doit apprendre à laisser vivre ses enfants. C’était juste une remarque en passant.

Après, ce genre de scénario, ça peut être pas mal politiquement si le père se fait clairement remballer à la fin. C’est un peu le cas dans le film In a world… (2013), que j’ai cité dans la page ouverte par Meg sur des films féministes (http://www.lecinemaestpolitique.fr/forums/topic/films-series-et-autres-feministes/). Après le personnage du père reste quand même un peu trop classe/marrant/charismatique à mon goût, même s’il en prend bien pour son grade. Mais bon, globalement, ça me semble être un bon exemple de film qui montre bien cette autorité/influence paternelle comme nocive pour les enfants, et donc intolérable.

Malheureusement, j’ai l’impression que ce genre de scénario est plutôt rare, car dans notre cinéma patriarcal et misogyne, c’est le plus souvent la mère qui est présentée comme possessive/étouffante/nuisible pour ses enfants. Cf. par exemple le truc que j’ai écrit sur les pères et mères chez Disney (http://www.lecinemaestpolitique.fr/peres-et-meres-chez-disney-qui-a-le-beau-role/), ou encore, comme exemple de films français, Un conte de Noël de Desplechin ou le récent Les garçons et Guillaume à table !, dans lequel il est vaguement question du père vite fait, alors qu’on s’attarde bien sur la mère, explicitement accusée à la fin par le fils.

Donc à mon avis, ce genre de scénario peut donner des trucs biens (genre In a world…) comme des trucs horribles. Du moins j’ai l’impression. Je sais pas ce que t’en penses…

  • Cette réponse a été modifiée Il y a 6 années, 9 mois par Paul Rigouste.

Commentaires clos