A girl at my door

Accueil Forums Le coin pop-corn Films A girl at my door

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 ps. et a été mis à jour pour la dernière fois par Grussie, le Il y a 6 années.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur/e
    Posts
  • #22605 Répondre
    Grussie
    Invité

    Je sors de ce film. Je l’ai trouvé très beau et très intéressant politiquement, et ça m’intéresserait d’avoir l’avis de personnes qui l’ont vu !

    La bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=bhlNh62PeNQ

    Attention spoilers importants du film, ne lisez pas plus loin si vous avez prévu de le voir prochainement 🙂

    – Déjà l’alcoolisme. J’aime beaucoup quand, à chaque fois que le père frappe sa fille, ou fait des conneries, tout le monde dit « c’est la faute de l’alcool, c’est juste l’alcool » alors que la flic a tout autant de problèmes avec l’alcool et on voit bien qu’elle ne fait pas comme lui. Et que l’alcool, il a bon dos pour déresponsabiliser le père de ses coups. J’ai trouvé que c’était montré clairement.

    – La lesbophobie hallucinante (et le bon vieux amalgame homo/pédophile…).

    – Je trouve qu’on voit bien aussi comment les différents crimes sont traités, par la police, la justice, la société, et tant que le mec fait fonctionner l’économie du village, tout le monde ferme les yeux sur les violences qu’il cause. J’ai trouvé que le film était très clair dessus.

    – J’ai bien aimé la scène où le mec se jette sur la femme (la flic) en essayant de la maîtriser et se retrouve à terre et immobilisé. Ça fait vraiment plaisir de voir des scènes de combat réalistes où la femme gère et où elle n’est pas sexualisée du tout. Mine de rien…je me demande si ça n’est pas la première fois que j’en vois une.

    – J’ai beaucoup aimé juste le personnage principal, elle est super forte, a un sens aigu de la justice, et en même temps elle a plein de problèmes (l’alcoolisme, déjà). La caméra ne la sexualise pas du tout (alors qu’il y aurait facilement moyen, il y a des scènes où elle prend un bain par exemple).

    – Les violences sur les enfants sont explicitement dénoncées. « Quand un adulte frappe un enfant, c’est très mal », explique la femme à la gamine. Et j’aime bien aussi la défense du père, où il sort, quasiment à la suite « han, j’ai rien fait », « merde, on peut même plus punir ses enfants maintenant ? ».

    – Bref, j’étais très fan politiquement du film pendant la première partie. Et après, on voit la gamine faire des fausses déclarations de viol…perso, ça m’a beaucoup gênée. Étant donnée la rareté des cas où les enfants (ou les victimes en général) font des fausses déclarations et la propension du système à se méfier énormément des paroles des victimes, ça ne m’a pas plu du tout. Après, on peut se dire qu’elle se débrouille comme elle peut pour échapper à son père qui est une ordure épouvantable et que personne n’aurait éloigné d’elle sinon, mais ça continue de me gêner. J’ai été voir le film avec quelqu’un qui a été violé par son père et que le système médico-judiciaire a traité de menteur quand il a porté plainte, et lui a été moins gêné que moi par cette scène, curieusement. Ça m’intéresserait d’avoir des retours là-dessus, si quelqu’un.e ici a vu le film.

    – D’ailleurs je trouvais que le traitement de la gamine n’était pas toujours très net. On la voit à un moment où elle devient pubère, et elle devient manipulatrice plutôt que simple victime en même temps…après, je trouve que le film donne largement assez d’éléments pour la comprendre totalement, et on peut se dire qu’elle se défend avec les moyens du bord, mais il y a quelque chose qui m’a dérangée dans tout ça.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à: A girl at my door
Vos informations:




Commentaires clos