Captain America : Civil War

Accueil Forums Le coin pop-corn Films Captain America : Civil War

  • Ce sujet contient 5 réponses, 1 ps. et a été mis à jour pour la dernière fois par Vitany, le Il y a 4 années, 2 mois.
Affichage de 6 messages - 1 par 6 (sur 6 au total)
  • Auteur/e
    Posts
  • #34351 Répondre
    Queen Margot
    Invité

    Voila , je lance une discussion sur le dernier Captain America sorti au printemps dernier. J’ai trouvé qu’il y avait quelques idées intéressantes. Le film ose parler frontalement des problèmes suscités par les super-héros : les civils tués lors des combats, l’interventionnisme des Avengers, notamment en-dehors des US, leurs pouvoirs incontrôlables parfois. Mais le problème, à mon avis, est que le film ne tranche pas entre Iron Man et Captain America. Pourtant, il serait largement préférable que les Avengers travaillent avec les Nations Unies plutôt qu’ils échappent à tout contrôle et à toute responsabilité. Ils ont prouvé par le passé qu’ils pouvaient faire des dégâts. Cap. America ne se comporte pas de façon saine. Le film est très clément avec lui, je trouve.
    Sinon, niveau personnage féminin, c’est bof, à part peut-être Scarlet Witch qui est assez développée (malgré le grand nombre de personnages) et intéressante. Au niveau de la diversité, il y a plusieurs personnages afro-américains, approfondis, ce qui est bien, surtout Black Panther. Mais apparemment, Marvel ne connaît pas les autres minorités…

    #34352 Répondre
    Queen Margot
    Invité

    Et vous, qu’en avez-vous pensé?

    #34359 Répondre
    Prospé
    Invité

    Capitaine America est dans ce film assez enfantin dans son comportement. Sa loyauté sans faille envers Bucky lui font commettre d’énormes erreurs de jugement alors qu’il avait toujours été celui qui voyait les conséquences des actions du groupe, contrairement à Ironman. Ici, les rôles sont inversés. Si les comportement du Cap est difficile à expliquer, celui d’Ironman l’est par le film: le type a tellement pris des coups qu’il a fini par apprendre et à comprendre. Le Cap fait le cheminement inverse, ce qui donne un résultat assez étrange. D’ailleurs, les conséquences des deux choix (signer avec les Nations Unies ou continuer sans garde-fou) sont clairement exprimés: il y a là un choix à faire et tous se sépareront selon le choix. Avec tous les supers-pouvoirs que cela suppose. À un moment donné, j’aurais forcé tout ce beau monde à s’asseoir et à s’entendre, mais bon, ils ont toujours préféré joué des poings, alors évidemment, cette option n’est même pas présentée comme étant possible…

    Point à noter, je crois que c’est l’un des premiers films récents de Marvel à passer le Bechdel Test. Je le dis de mémoire, mais il me semble que si Maria Hill et Black Widow étaient bien représentées dans le premier Avengers, elle n’échangeait pas un seul mot de tout le film. Dans le deuxième, s’était une brève réplique entre elle et la femme de Hawkeye et encore, elles parlaient bébé. Quelques mots entre la scientifique coréenne et Scarlett Witch aussi, mais c’était tout et c’était quasiment par hasard! Cette fois, on a un vrai dialogue au début du film entre Scarlett Witch et Black Widow. D’ailleurs Black Widow n’est pas un simple sidekick (du moins à mon opinion!). Elle prend des décisions qui ont un impact sur la suite de l’histoire et si elle se range dans un clan, elle le fait pour ses propres raisons, pas simplement pour suivre un leader. Si elle reste très sexualisée, on ne peut pas vraiment imaginer une suite où elle ne serait pas là tellement son rôle, autant comme personne dans l’équipe que comme personnage dans l’histoire est important.

    Pour ce qui est de la dimension politique du film, je ne me sens pas très outillée pur la faire 🙁

    #34360 Répondre
    Sam
    Invité

    Chouette je viens de le voir 🙂

    Alors j’ai été très déçu. Pour moi le film tranche carrément contre Iron Man et donne complètement raison à Captain America (d’ailleurs c’est la franchise captain America, pas Avengers). Après avoir posé le problème rapidement, notamment grace à « La Vision », cet homme machine à la pure rationnalité qui déclare un truc du genre :

    « Nous sommes de plus en plus puissants, et pourtant nos ennemis sont de plus en plus puissants. Nous ne pouvons pas exclure que c’est pour nous affronter que nos ennemis se renforcent. Et que donc c’est de notre faute s’ils sont plus puissants ».

    C’est mal dit, c’est idiot, mais il y a un petit quelque chose sur l’idée de « c’est pas en tapant comme une brute qu’on résout ses problèmes ».

    Bref mais presque immédiatement le scénario nous entraine dans une histoire où ses imbéciles de superviseurs de l’ONU (soutenus par Iron Man) tombent dans un piège grossier, pourchassent la mauvaise personne et passe à côté du vrai danger. Heureusement Captain America avec son feeling, sa confiance en lui-même, s’oppose à eux et rétabli la justice. D’ailleurs Iron Man finira par s’excuser, enverra l’ONU se faire voir et ira aider Captain America.

    (Bon, en vrai sur les 10 dernières minutes, ils nous font un coup de théatre, en fait le méchant avait tout prévu de A à Z, Iron Man et Captain redevenus amis se re-disputent mais pas pour des arguties juridiques comme au début mais autours d’un sujet sérieux cette fois : défendre sa maman. Mais tout est bien qui fini bien, Captain est le plus fort (!!!??!) et ils finissent bon amis)

    Donc mon sentiment c’est que le message du film, qu’il explicite en voix off je crois à la fin, c’est que l’Etat, la supervision, le contrôle, c’est bad, c’est de la manipulation et qu’il faut faire confiance à sa vraie nature, à son instinct de super héros et faire justice soit-même dès qu’on en a l’occasion.

    Je crois que j’ai préféré la réflexion d’Ultron, dans un précédent film qui soutenait (avec un voie caverneuse et torturée, les yeux injectés de sang) que, étant donné que jusque là les Avengers avaient détruits largement la planète et tués des milliers de gens en prétendant les protéger contre des dangers plus grands encore mais jamais concrétisés (et pour cause, il y a les Avengers…), et bien, disait Ultron avec justesse, peut-être que le vrai danger, c’était les Avengers eux -même.
    Et à partir de là il s’emploie à les détruire.

    Sinon sur Civil War, le côté « seuls les USA ont droit à leur vrai nom », les autres c’est « Sokovie » à l’Est et « Wakanda » en Afrique, c’est un peu pénible. Surtout le Wakanda dirigé par un roi juste et bon qui transmet le pouvoir à son fils, également juste et bon, et qui est, par chance une sorte de Catwoman qui griffe à tout va.

    A la limite ce que j’ai préféré c’est la relation entre La Vision et la Sorcière rouge effectivement. Le premier enfermant sa nana contre son grès pour la protéger parce qu’il l’aime. La protéger contre ses excès, son pouvoir incontrolable et la protéger contre « les autres » qui la déteteste alors que « lui seul arrive à voir sa vraie nature ». Le film montre ça comme de l’abus sans trop de débat. La Sorcière rouge l’envoie gentiment paître en disant qu’on enferme pas les gens qu’on aime et lui casse la gueule.
    Ca j’ai bien aimé

    #34365 Répondre
    bender
    Invité

    En tant que lecteur de comics je tiens à apporter une précision.

    Tout d’abord dans le comic original civil war la prise de position au profit du camp de captain america n’existe pas. De plus il n’y pas de manipulation de la part d’un méchant pour pousser à l’affrontement fratricide. Ce qui est tout de même plus dérangeant.

    En ce qui concerne le wakanda, il a été imaginé dans les années soixantes. Et il s’agit d’un pays d’Afrique noir que les blancs ne sont jamais parvenu à coloniser et qui est avancé technologiquement. C’était tout de même sacrément progressiste même si au niveau de la représentation on n’échappe pas au bon vieux clichés tribaux, pagnes, totems…

    Bref tout comme pour les x-mens le cinéma a lissé en adaptant.

    #34479 Répondre
    Vitany
    Invité

    Alors moi je suis clairement du côté Team Captain America !

    Quand on voit avec quelle facilité les gouvernements se sont laissés manipuler pour Bucky…
    Et surtout quand on sait déjà d’avance qu’ils vont vouloir utiliser les pouvoirs des super-héros pour leur propre profit…

    Par ailleurs, tout le monde incrimine La sorcière rouge au départ pour les morts (dont elle culpabilise, ce qui est sain et normal), mais c’est vite zappé que c’est arrivé parce qu’elle a essayé d’empêcher une bombe humaine de sauter au milieu d’un marché qui aurait fait des milliers de morts en plus…
    Tout comme les interventions des Avengers auparavant, qui ont permis d’éviter encore plus de pertes humaines que s’ils n’avaient rien fait…

    Et le seul responsable du chaos du film précédent d’Avengers, c’est Toni Stark qui a créé Ultron et a voulu se prendre pour Dieu (donc uniquement à cause de son propre égo)…

Affichage de 6 messages - 1 par 6 (sur 6 au total)
Répondre à: Captain America : Civil War
Vos informations:




Commentaires clos