Crazy Ex-Girlfriend

Accueil Forums Le coin pop-corn Séries Crazy Ex-Girlfriend

Ce sujet a 3 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Liam, il y a 9 mois et 3 semaines.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Articles
  • #33877 Répondre

    Liam
    Administrateur

    *Attention Spoilers*

    J’en suis à l’avant dernier épisode de cette série, et le truc qui me dérange le plus avec c’est une impression de post-féminisme.
    Pour moi la série assume un vocabulaire anti-sexiste et même parfois un peu féministe, ce qui rend plusieurs moment et blagues assez jouissives à mon avis, mais en même temps ça me semble être une série où le patriarcat est complètement absent*, et la série se permet même à plusieurs moment de ridiculiser le féminisme de manière extrêmement agaçante.
    Je pense notamment à un épisode où la personnage principal est censé aller à un camp de scout pour faire de « l’empowerment » auprès des jeunes filles, et fini par pleurer avec elles sur leurs histoires d’amours problématiques et se faire une make-over (pour plaire à un mec), tout ça avec des blagues un peu réflexives tout le temps à base de « On sait que c’est pas féministe tout ça, on sait que c’est cliché », mais tout de même la trame narrative neutralise toute volonté féministe des relations entre ce personnage et les filles du camp.
    C’est un exemple parmi d’autre, et qui m’a rendu assez mal à l’aise devant cette série, qui pourtant j’aime bien, notamment pour tous ses côtés anti-sexiste et assez intéressante sur les sexualités.
    Mais j’ai vraiment l’impression de voir dedans une grosse limite de l’anti-sexisme (un peu post-féministe à base de « le féminisme c’est dépassé et ringuard ») sans féminisme.

    Il y aurait bien évidemment plein d’autres trucs à dire sur cette série, et c’est juste là quelques idées pas très réfléchies ou développées

    *avec un exemple assez notable, et à mon avis raciste. Dans le deuxième épisode, un rapeur noir se rend compte de l’aspect extrêmement contraignant du devoir esthétique pour les femmes et s’exclament « wow c’est quoi ce truc patriarcal de merde! » et s’entache de présenter ses excuses à toutes les femmes qui ont tourné dans ses clips. C’est quasiment le seul personnage noir masculin de la série dans mon souvenir, c’est un rapeur, c’est le seul moment je crois (à part ptet dans l’épisode avec les filles scouts) où le mot « patriarcat » apparait, et le ressort comique consiste à ce que ce rapeur présente ces excuses aux femmes. J’ai trouvé ça assez glauque.

    #33923 Répondre

    Paul Rigouste
    Participant

    J’ai vu le premier épisode et je suis totalement d’accord sur le post-féminisme. Le pitch de base (une femme qui réussit professionnellement mais se rend compte qu’il lui manque quelque chose et préfère sacrifier ses opportunités de carrière pour aller chercher l’amour), c’est typiquement post-féministe (cf les Ally McBeal, Briget Jones, etc.).

    Et je suis d’accord c’est aussi très très raciste effectivement, et également bien grossophobe (le personnage de la collègue qui passe de « ennemie jalouse » à « meilleure amie qui vit les histoires d’amour de l’héroïne par procuration », argh).

    Sinon j’ai vu que l’actrice principale (que je trouve très bonne) avait fait des clips. Je suis notamment tombé sur celui-là …

    #33924 Répondre

    Paul Rigouste
    Participant

    oulalalala, là c’est même plus du post-féminisme, c’est de l’antiféminisme qui s’assume non? 🙁 …

    #33926 Répondre

    Liam
    Administrateur

    oula oui en effet, et là c’est anti-sémite en plus de tout le reste non?

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
Répondre à: Crazy Ex-Girlfriend
Vos informations:




Commentaires clos