Faut-il censurer les vieilles œuvres considérées comme racistes aujourd’hui ?

Accueil Forums Le coin pop-corn Animés Faut-il censurer les vieilles œuvres considérées comme racistes aujourd’hui ?

Ce sujet a 5 réponses, 1 participant et a été mis à jour par  Meg, il y a 4 ans et 7 mois.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #17857 Répondre

    Meg

    Désormais, un bandeau d’avertissement figure au niveau de la description du deuxième volume de la série, disponible sur Amazon Prime Instant Video :

    « Les dessins animés que vous êtes sur le point de visionner sont des produits de leur époque. Ils sont susceptibles de mettre en scène des préjudices raciaux et ethniques qui étaient, à un moment de l’histoire des Etats-Unis, communs dans la société américaine. Ces représentations étaient mauvaises à l’époque, et elles sont mauvaises aujourd’hui. […] Ces dessins animés sont présentés tels qu’ils ont été créés, car faire autrement reviendrait à dire que ces préjudices n’ont jamais existé. »

    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/10/01/faut-il-censurer-les-vieilles-oeuvres-considerees-comme-racistes-aujourdhui/#xtor=RSS-32280322

    L’article est mauvais comme c’est le cas la plus part du temps avec big browser (usine à troll du site lemonde.fr). Le texte mélange un bandeau d’avertissement (qui n’est pas de la censure) avec des cas de censure. Par exemple le fait que les épisodes racistes ne soient plus diffusés du tout sur tel ou telle chaîne ou que la voix de la cuisinière noir a été changer en accent irlandais me semblent être des cas de censure contrairement à l’usage du bandeau qui pousse à une prise de conscience et à un dialogue sur l’œuvre tout en respectant son intégrité.

    #17862 Répondre

    Kikuchyo

    Assez d’accord avec Meg. Un bandeau ou un avertissement parait plus approprié et permet de voir la réalité de l’œuvre en face et d’en discuter.

    #17863 Répondre

    Nîme

    Hormis la cohérence « avec l’époque », mon problème avec la censure de personnes non-blanches est surtout que ça aboutit à du whitewashing. De la même façon qu’un tableau célèbre représentant des esclaves ou serviteurs/servantes noires autour des protagonistes blancs est souvent coupé s’il se retrouve dans un manuel scolaire ; je comprends la justification, mais en attendant ça vient renforcer l’idée qu’il n’y avait que des blancs à l’époque.

    En parallèle, j’ai du mal avec l’idée de « justifier » le racisme (sexisme, homophobie…) d’une œuvre parce que « c’était l’époque ». Idéalement il faudrait pouvoir toujours avoir un regard critique dessus, mais ce ne sera pas toujours le cas.

    #18684 Répondre

    Jack A

    Cacher les representations « mauvaises » du passe c’est empecher la comprehension des conditions de leur existence et c’est donc, si on ne peut pas apprendre en les analysant, permettre leur retour!

    #18748 Répondre

    Skratsch

    Insister sur le racisme du passé, c’est aussi quelque part un peu la même chose que de parler de la condition des femmes au Moyen-Orient ou en Inde pour pouvoir affirmer ensuite que chez nous/de nos jours, tout ça n’existe pas.

    #18832 Répondre

    Meg

    Je suis d’accord que parfois les gens qui insiste sur le racisme du passé le font pour détourner l’attention. Pour moi l’exemple type est « mais les arabes aussi vendaient des esclaves noirs et avant les européens » comme si cette information déresponsabilisait les européens de leurs exactions. Je remarque d’ailleurs que comme pour le féminisme (cf « les féministes feraient mieu de s’occuper du vrai sexisme des arabes » qui reviens régulièrement comme argument sous l’article sur Takken) les arabes ont bon dos pour dédouaner les sexistes et les racistes hexagonaux de leur introspection.

    Mais je ne croi pas que le fait de diffuser les vieux cartoon racistes avec un bandeau d’avertissement soit une technique de diversion. D’abords parceque ce racisme d’une autre époque existe toujours (les bananes envoyées à Taubira, c’était pas en 1935 mais bien en 2013 et rappelez vous du discours de Dakar) et que beaucoup de gens ne comprennent pas ce qui est problématique dans ces représentations si on leur explique pas. Le bandeau permet de ne pas effacer ce passé (donc pas de censure) tout en permettant aux familles de discuter de ce passé raciste et de sa permanence dans la société contemporaine.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
Répondre à : Faut-il censurer les vieilles œuvres considérées comme racistes aujourd’hui ?
Vos informations:




Commentaires clos