La forme de l'eau: mieux vaut être poisson que muette

Accueil Forums Le coin pop-corn Films La forme de l'eau: mieux vaut être poisson que muette

Ce sujet a 2 réponses, 1 participant et a été mis à jour par  Arroway, il y a 4 jours et 1 heure.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #39304 Répondre

    Mozza

    Bonjour,

    je viens de voir « La forme de l’eau » de Guillermo del Toro. A ce stade j’espère trouver des gentes autant désolées que moi par ce film.

    Citation de Guillermo del Toro (article du Figaro, 8/01) sur son film:
    « un film d’époque parlant d’aujourd’hui. Parce qu’on voit toujours à l’œuvre le racisme, le sexisme, l’écrasement des faibles. Et une espèce de politique de la pureté que je trouve effrayante. Je suis mexicain. Alors j’essaie de créer toutes les formes d’altérité possibles. Le cynisme ne voit pas l’amour à cause de son arrogance. L’héroïne se laisse guider par son cœur. »

    C’est parfait Guillermo. Voici ce que j’ai retenu de ton film:

    – l’héroïne, son rêve dans la vie c’est deux choses:

    1 Se débarrasser de son handicap, dont elle souffre évidemment.
    C’est à dire qu’elle désirerait pouvoir parler (on lui a coupé les cordes vocales quand elle était bébé): elle admire plus que tout les chanteuses, qu’elle regarde à la télévision, en soupirant, ahlala.

    2 Sortir avec un homme, un vrai
    (qui a un bel engin, on le précise! Oui parce que s’il avait une vulve ou un truc bizarre hein… mais non, c’est un amphibien mais c’est pas grave, car il possède l’essentiel: une bite!)

    – l’homme homosexuel du film finit tout seul après avoir été rejeté par un jeune homme qui le trouve dégoûtant, et vraiment qu’est-ce-qu’il aurait pu s’imaginer ce vieux dégueulasse? C’est un restaurant familial, ici Monsieur! (Mieux vaut une bonne femme qui sort avec un poisson, du moment que le poisson en a une)

    – le mari racisé de la femme noire du film coche toutes les cases du bon à rien, et peut-être même un peu violent sur les bords, qui végète devant sa télé.

    – C’est la Belle et la Bête, la Belle devient Bête à la fin, mais c’est pas Shrek non plus. Non non, elle a une discrète branchie mais elle reste Belle, elle attrape pas des yeux globuleux et des nageoires dorsales.

    – Le méchant est méchant. Ouh qu’il est méchant, le méchant! Il y a plein de scènes de violences gratuites; il y a même du harcèlement sexuel; oui parce que tant qu’on y est, l’héroïne est muette donc utilisons cette opportunité pour rappeler à tous les mâles qui regardent le film, au cas où ils en auraient l’occasion, que c’est nickel pour les brutaliser, elles ne peuvent pas crier.
    Et puis la scène où il couche avec sa femme, … no comment. Scène inutile.

    Donc voilà c’est vraiment un film fantastique hyper sympa à aller voir entre meufs où tu te sens hyper bien après. Je ne comprends pas. Pourquoi Mostra de Venise. Pourquoi.

    Extrait d’interview du maître sur Allocine:


    « Pourquoi vouliez-vous faire un film dans lequel le monstre conquiert la fille si rapidement ?
    D’un point de vue politique, c’était très important. Tout récit fantastique est politique, et on vit dans un monde où les gens qui sont différents sont perçus de manière négative, où c’est mal d’être différent. J’avais envie de dire que la différence c’est bien, que c’est beau, et qu’on ne devrait pas être effrayé par la différence, mais au contraire la célébrer.

    Rhâ

    #39309 Répondre

    Milu

    Il y a plein de scènes de violences gratuites; il y a même du harcèlement sexuel; oui parce que tant qu’on y est, l’héroïne est muette donc utilisons cette opportunité pour rappeler à tous les mâles qui regardent le film, au cas où ils en auraient l’occasion, que c’est nickel pour les brutaliser, elles ne peuvent pas crier.

    j’ai pas vu le film, mais je comprends pas pourquoi cette scène t’as gênée. montrer le harcèlement sexuel en quoi c’est gratuit? et « rappeler » (donc plutôt en le condamnant à première vue?) que le harceleur profite des faiblesses de sa victime, notamment handicap, en quoi est-ce problématique?

    en même temps bon… j’ai pas vu le film quoi 🙂

    #39319 Répondre

    Arroway

    J’ai pas vu le film non plus, mais j’ai l’impression que c’est le côté « gratuit » des violences qui a l’air d’être gênant ici. Souvent, il y a des mises en scènes de violence envers les femmes qui sont ultra gênantes parce qu’elles montrent un rapport de domination avec une sorte d’insistance sur l’impossibilité de la victime à se défendre qui est malsaine, qui confine au voyeurisme ou à reconduire ce plaisir « esthétique » de la domination. Le fait que l’héroïne soit muette renforcerait cet aspect. Dans le film, vue le déroulement du scénario, c’est peut-être cela dont Mozza parle.
    Et je pense que l’emploi du terme « rappeler » était plus ironique qu’autre chose (dans le contexte où quand les femmes handicapées sont encore plus la cible d’ agressions) .

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
Répondre à : La forme de l'eau: mieux vaut être poisson que muette
Vos informations:




Commentaires clos