Les femmes qui courent et le "Male gaze"

Accueil Forums Le coin pop-corn Films Les femmes qui courent et le "Male gaze"

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur/e
    Posts
  • #21740 Répondre
    meg
    Invité

    Ce Supercut dure 2:50 min et réunit des scènes de course de 83 films sur 84 extraits (la liste est donnée dans la description de la vidéo; il y a 2 extraits de Kick-Ass). Je salue le travail des auteurs de la vidéo, dont vous pouvez retrouver la chaîne, Supercutonline, ici.

    En la visionnant, vous pourrez donc voir des scènes célèbres tirées de films d’action (dans leur majorité), et vous aurez donc l’occasion de remarquer à quel point l’utilisation du ralenti est fréquente lorsqu’il s’agit d’intensifier les actions des personnages. Vous remarquerez aussi que seuls quelques extraits mettent en scène des femmes. 16 pour être exacte. 16 extraits sur 84 montrent des femmes dans ce supercut (moins d’1/5 de la totalité des extraits). En voici la liste:

    Liv Tyler dans Armageddon
    Drea De Matteo dans Swordfish (Opération Espadon)
    Kristen Stewart dans Twilight
    Cameron Diaz, Drew Barrymore et Lucy Liu dans Charlie’s Angels
    Chloë Moretz dans Kick-Ass
    Emily Browning dans Sucker Punch
    Nia Long dans Friday
    Bo Derek dans 10 (Elle)
    Ireesha dans Click
    Pamela Anderson et Yasmine Bleeth dans Baywatch Hawaiian Wedding (Alerte à Malibu: Mariage à Hawai)
    Milla Jovovich dans Resident Evil Retribution
    Joanna Cassidy dans Blade Runner
    Megan Fox dans Transformers: Revenge of The Fallen(Transformers 2: La Revanche)
    Zoe Saldana dans Avatar
    Linda Hamilton dans Terminator 2
    Franka Potente dans Lola rennt (Cours Lola cours)

    Les femmes exclues de l’action

    Comme vous le voyez, la liste est peu longue, donc le premier constat serait de dire que les films n’offrent pas beaucoup aux personnages féminins la possibilité de courir au ralenti. Il est clair, d’après les données recueillies, que vous aurez plus de chances de voir un homme courir dans un film qu’une femme, comme le montre ce montage made in Arte (ne cherchez pas, on y trouve 0 utérus). On trouve donc encore moins d’exemples de femmes courant à vitesse normale qu’au ralenti (oui cela semble anecdotique pour l’instant).

    A moins d’être dans l’incapacité notoire de courir lorsque doté-e d’un utérus, d’où vient donc cette exclusion des femmes dans ces scènes de course? Je crois que nous sommes d’accord pour éliminer l’hypothèse que les chromosomes XX handicapent pour courir(si vous êtes en désaccord, vous êtes malheureusement un-e crétin-e…).

    EDIT : j’ai utilisé maladroitement le mot « utérus » et les chromosomes XX pour parler de femmes. Bel exemple de cissexisme de ma part, je vous prie de m’excuser pour cette maladresse. Je conserve malgré tout les expressions en question, afin de montrer les erreurs courantes du cissexisme lorsqu’on discute de stéréotypes de genre.

    Le raisonnement ici serait tout d’abord de dire que cette exclusion des femmes dans les scènes de course découle de l’exclusion des femmes dans les rôles de personnages forts, sportifs, en particulier dans les films d’actions (dans lesquels elles n’ont pas souvent le premier rôle). C’est un constat fait régulièrement: les femmes n’ont pas la part belle dans les films d’actions ou dans les rôles demandant de la force physique. Et ne me lancez pas sur les femmes n’ayant pas la peau blanche, parce qu’elles sont encore plus exclues de ces rôles.

    la suite ici :

    http://comptoirpopculture.wordpress.com/2014/07/04/des-femmes-qui-courent/

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à: Les femmes qui courent et le "Male gaze"
Vos informations:




Commentaires clos