Les Grands Esprits d'Olivier Ayache-Vidal : le retour du white teacher savior

Accueil Forums Le coin pop-corn Films Les Grands Esprits d'Olivier Ayache-Vidal : le retour du white teacher savior

  • Ce sujet contient 33 réponses, 1 ps. et a été mis à jour pour la dernière fois par bender, le Il y a 3 années.
Affichage de 4 messages - 31 par 34 (sur 34 au total)
  • Auteur/e
    Posts
  • #38634 Répondre
    Ploquiploc
    Invité

    – personnelement, tenir un violon correctement pour sortir un bon son, je pense que c’est un apprentissage. Comme la guitare ou l’accordeon, il y a des postures a prendre.
    – pour ce qui est du cadre, c’est certainement un decors de film. Tout simplement. Les traces d’usures et de crasse sont difficilement appliquable dans ce genre de cas

    #38635 Répondre
    bender
    Invité

    J’ai pas dit sortir un bon son, juste le tenir à peu près correctement ou au moins dans le bon sens. Personnellement j’ai jamais fait de saxo pourtant je sais comment ça se tient dans les grandes lignes.

    Pour ce qui est du décor rien ne les empêchait de faire des traces d’usures et de crasses pour plus de réalisme.

    #38664 Répondre
    Ploquiploc
    Invité

    Le surjeu n’existe pas au cinema. On a le droit de grossir le trait pour se faire comprendre (l’emotion ou le ressenti avant le reel … https://fr.wikipedia.org/wiki/Impression,_soleil_levant). Le saxo est comme la trompette : si la pose semble facile, il n’en ait rien dans la pratique.

    Salir est difficile, il est facile d’etre excessif.

    #38740 Répondre
    bender
    Invité

    Et ça continue :

Affichage de 4 messages - 31 par 34 (sur 34 au total)
Répondre à: Les Grands Esprits d'Olivier Ayache-Vidal : le retour du white teacher savior
Vos informations:




Commentaires clos