Logan/Stranger Things : les "petites filles en colère"

Accueil Forums Le coin pop-corn Films Logan/Stranger Things : les "petites filles en colère"

Ce sujet a 6 réponses, 1 participant et a été mis à jour par  Diospyros, il y a 4 mois.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Articles
  • #37215 Répondre

    baptmotenai

    Une réflexion à peine commencée : après avoir vu Logan et Stranger Things le même mois, j’ai cherché d’autres exemples de jeune personne socialement définie comme « fille » qui se mette dans des états pas possible pour combattre des méchants.
    Est-ce un stéréotype nouveau ? ça vous rappelle d’autres films ? Qu’en pensez-vous ?

    #37218 Répondre

    Miss Understood

    Dans le film « Serenity »,sorti en 2005 il y a River Tam (je crois). Après, peut-être que mes souvenirs me trompent.

    #37219 Répondre

    Sam

    Kick Ass 1

    et Kick Ass 2

    j’ai un très bon souvenir de ces films, surtout le 1er.
    Ceci dit la « petite fille en colère » n’est pas vraiment en colère, elle est surtout sous la coupe de son père qui l’entraîne à devenir une machine à tuer ….

    Sinon il y a le personnage d’Arya dans Game of Throne …

    #37220 Répondre

    Antrenteau

    Sans doute moins acrobatique que les exemples précédents, mais Mattie dans « True Grit » correspond en partie à ça, même si bon, elle engage aussi un méchant pour l’aider à trouver et combattre d’autres méchants…

    #37225 Répondre

    baptmotenai

    Merci à vous !
    Vos exemples sont en effet des variations du stéréotype auquel je pensais.
    Est-ce que vous y voyez une problématique ? Il y a quelque chose qui me gêne, mais j’ai du mal à l’exprimer.

    #37226 Répondre

    Miss Understood

    Les deux seuls exemples que je connais sont River dans Serenity et Mindy dans Kick-Ass. Voici mon ressenti personnel sur elles en particulier. Attention, mon texte dévoile quelques éléments des films.

    spoiler alert

    Elles pèsent 45 kilos toutes mouillées et on les voit tabasser toutes seules des dizaines de mecs plus gros qu’elles. Je fais moi-même du karaté et je trouve très bien qu’une fille-femme apprenne à se défendre mais je les trouve quand même légèrement culpabilisantes pour les filles du monde réel qui ont été attaquées par trois gros balaises et qui n’ont pas réussi à se défendre.

    Une autre chose qui me gène est qu’elles ont toutes deux un lourd passé: River a été gravement traumatisée et on la voit perdre complètement le contrôle de ce qu’elle fait au moins une fois. Mindy a été conditionnée par son père qui l’a transformée en machine à tuer en la privant de son enfance. Dans le monde réel, elles auraient vraiment besoin d’une thérapie (je ne dis pas ça de manière négative, il n’y a aucun mal à se faire aider). Or, il me semble que personne ne leur propose d’aller voir un psy. Pour moi, ça laisse entendre que les traumatismes ne sont pas quelque chose à prendre au sérieux. Enfin, peut-être que ma mémoire me trompe.

    #37227 Répondre

    Diospyros

    Pour une liste extensive, je te conseille la page de ce site web qui recense ces filles d’apparence frêle capable de faire des ravages.
    http://tvtropes.org/pmwiki/pmwiki.php/Main/LittleMissBadass

    Quant à une lecture politique de ce cliché (ou schéma narratif), je dirais que ça provient clairement d’un fond sexiste. Ces fillettes badass sont très impressionnantes parce qu’elles ont l’air objectivement physiquement frêles (petites, maigres, jeunes…) et aussi parce que ce sont des femmes. Donc deux caractéristiques qui poussent l’audience à les qualifier de « faibles », la seconde s’appuie évidemment complètement sexiste.
    Après, l’utilisation de ce schéma consiste à justement à renverser nos attentes de spectateurs vu que le personnage est en fait fort.
    Donc pour conclure, ce trope fonctionne en s’appuyant sur nos préjugés en parti sexistes et de dire « eh ben non ! »

    Pour le coté traumatisme, je ne pense pas qu’il soit toujours présent, un exemple pourrait être Toph de « le dernier maître de l’air » qui a eu une enfance heureuse (à part le fait que ses parents l’ont toujours sur-protégé et sous-estimé à cause de son infirmité).

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
Répondre à: Logan/Stranger Things : les "petites filles en colère"
Vos informations:




Commentaires clos