"Nos femmes"

Accueil Forums La prochaine séance "Nos femmes"

  • Ce sujet contient 16 réponses, 2 ps. et a été mis à jour pour la dernière fois par Meg, le Il y a 5 années, 4 mois.
Affichage de 15 messages - 1 par 15 (sur 17 au total)
  • Auteur/e
    Posts
  • #31575 Répondre
    Caroline
    Invité

    Bonjour,

    Le 29 avril va sortir au cinéma le film « Nos femmes », adapté d’une pièce de théâtre d’Eric Aussous, et interprété par 3 acteurs français super-stars : Richard Berry, Daniel Auteuil et Thierry Lhermite.

    Le pitch : Thierry Lhermite a tué sa femme en l’étranglant, que vont faire ses amis ?
    Le ton : c’est… une comédie.

    Voici la bande-annonce.

    Je n’ai pas vu la pièce, mais il en ressort qu’à la fin, on apprend (SPOILERS !) qu’elle n’est pas morte. Mais il l’a quand même étranglée.

    Et dans toutes les critiques de la pièce que j’ai lues, la pièce est portée aux nues, et le personnage de l’étrangleur n’est finalement pas si salaud que ça blablabla.

    Je suis complètement dégoûtée par ce pitch et la réception de la pièce, et vu les « grands noms » du cinéma sur l’affiche du film, j’imagine qu’il va probablement faire un carton… et je me sens très très seule dans mon dégoût et mon incompréhension totale de ce qui est en train de se passer. SÉRIEUSEMENT, on est en train de sortir une comédie sur un mec abusif qui a essayé de tuer sa femme et ses amis qui se demandent s’ils doivent le couvrir en mode LOL ?

    J’aimerais beaucoup qu’on me rassure sur le fait que ce n’est pas moi qui suis folle de trouver ça complètement nauséeux.

    #31576 Répondre
    Paul Rigouste
    Participant

    Ah oui quand même… C’est clair que ça sent le gros, gros LOL ce film… 🙁

    #31577 Répondre
    Caroline
    Invité

    Mais en fait ce qui me perturbe le plus, c’est de voir à quel point la critique et les spectateurs ont accueilli ça sans problème et sans jamais exprimer de gêne sur le sujet de la pièce. Richard Berry, Daniel Auteuil et Jean Reno (qui a joué dans une version de la pièce) sont passés sur divers JT, à la radio chez Stéphane Bern, on trouve des interviews et des critiques un peu partout mais PERSONNE ne remet en question la pièce ni son traitement.

    Alors SOIT je n’ai pas vu la pièce et y a un truc qui m’échappe et qui rend le truc parfaitement acceptable SOIT on en est arrivés à un point de banalisation et de dédramatisation des violences conjugales que tout est maintenant possible.

    Les extraits et commentaires que j’ai lus ici ou là confirment qu’on est dans une vision bien idéalisée où le mec a tenté d’étrangler sa femme dans un mouvement de colère, sur un coup de tête, sur une pulsion, bref le bon vieux traitement fait-divers de tous les cas de violences conjugales qu’on voit régulièrement dans les médias.

    Bref : un brave gars qui un jour « perd la tête ».

    Pas un homme abusif qui a construit son mariage sur une relation de domination, nooooon.

    Parce que selon Eric Assous, c’est ça la violence conjugale : des types formidables qui un jour, pouf pouf, étranglent leurs femmes. Tous ces cas isolés de « folie passagère » qui arrivent tous les deux jours en France.

    Et parce qu’on nous a toujours présenté la violence conjugale de cette façon, ça coule tout seul. Ça ne pose de problème à personne. C’est même un peu marrant quand on y pense.

    Et dans les interviews et les critiques, jusqu’à la bande-annonce, cette question, posée comme une évidence entre le fromage et le dessert : « et vous, que feriez-vous si un ami vous demandait de le couvrir suite au meurtre de sa femme ? » Parce que ce sont des choses qui arrivent, ma brave Lucette ! Et l’amitié dans tout ça, c’est important l’amitié entre les HOMMES, les VRAIS, on va pas balancer tout ça aux chiottes pour une meuf morte ! Ou en tout cas, si on le dénonce, ce sera en traînant les pieds.

    La vraie question, ce serait plutôt : et vous, si un ami venait vous annoncer qu’il a tué sa femme, remettriez-vous en question votre capacité à détecter les hommes violents et abusifs ? Vous demanderiez-vous comment vous avez pu être ami-e avec un type pareil ? Vous demanderiez-vous si vous auriez pu voir plutôt l’engrenage de la violence se mettre en place ? Vous demanderiez-vous comment vous auriez pu sauver cette femme en intervenant plus tôt ?

    Mais ça, forcément, c’est moins vendeur comme bande-annonce.

    #31579 Répondre
    Paul Rigouste
    Participant

    Complètement d’accord avec vous.

    Dans le même genre, j’avais vu passer la bande-annonce de ce film américain, qui a l’air tout aussi désopilant…

    #31581 Répondre
    Caroline
    Invité

    Mais…….

    … combien de déchets humains ont lu ces scénarios et se sont dit « super idée, je signe où ? »

    J’aime beaucoup le fait que dans celui-là, ils aient mis des femmes complices, pour bien prouver que, eh, c’est pas de la misogynie !

    #31582 Répondre
    Lina
    Invité

    Dans la lignée, il y a aussi The voices de Marjane Satrapi dont le ressort comique repose quand même sur le meurtre systémique de femmes 🙁 Au cinéma, tout le monde éclatait de rire pendant les scènes de meurtre… Horrible 🙁 il y a tellement de choses qui ne vont pas d’ailleurs dans ce film, il faudrait peut être lancer un topic à part pour en parler sans faire de digressions? La réalisatrice qui était présente à dit qu’elle avait choisi le scénario parce qu’il était subversif… vu que le meurtrier n’est pas arrêté/Puni à la fin. Depuis les séries Dexter et Hannibal, c’est pourtant rendu vachement cool de tuer des gens, alors des femmes … Donc subversif, bof.

    #31583 Répondre
    Grussie
    Invité

    Dans la bande-annonce de The voices, je crois que ce qui m’a le plus frappée, c’est la psychophobie (pas pour dire que le sexisme n’est pas là, ou moins dérangeant, hein !). Mais alors le défilé de clichés psychophobes…(et puis bon, moi j’ai des hallucinations auditives, j’entends des voix, ha, ha, ha, ça fait vraiment plaisir de voir comment c’est représenté).
    Après je me disais que c’était Marjane Satrapi et qu’elle allait peut-être retourner certaines choses même si ça ne se voit pas dans la bande-annonce…mais non, d’après ce que vous dites ?

    (Désolée, c’était HS.)

    #31584 Répondre
    Lina
    Invité

    Oui, tout à fait! C’est le second gros soucis du film à mon avis… Je me souviens d’une personne dans le public qui avait demandé comment la réalisatrice avait traité le sujet, quelles recherches elle avait fait… La réponse a été assez vague, mais elle a précisé que l’acteur principal avait regardé pleins de documentaires sur les tueurs en série (!). Ce raccourci schizophrénie=meurtrier est présent dans le film puisque c’est le prétexte qui explique ses actions, et rajoute une touche fun/décalée lorsqu’il découpe ses victimes par exemple… Honnêtement, si Marjane Satrapi bénéficie d’un grand capital sympathie auprès du public pour ses précédents travaux comme Persépolis, elle prouve ici qu’elle est également capable du pire. Je vais créer un autre sujet sur le forum à ce sujet pour éviter de continuer le hors sujet ici, pardon pour la dispersion!

    #31751 Répondre
    hic
    Invité

    Je n’ai pas vu et ne souhaite pas voir le film, mais j’avais déjà remarqué l’affiche en me disant que ça sentait bien mauvais. Il semble que le résultat soit au delà de mes craintes. Rien que le titre, « nos femmes », ça faisait craindre une belle daube…

    #31760 Répondre
    Caroline
    Invité

    Oh, saviez-vous que le producteur du film, Thomas Langmann, a été condamné à 4 mois de prison avec sursis pour violences physiques envers sa compagne ? C’est sur sa page wikipédia, hein.

    #31761 Répondre
    Caroline
    Invité

    Thierry Lhermitte, Le Grand Journal, 28/04/2015

    #31762 Répondre
    Delienn
    Invité

    « Surtout pour les deux potes » ????!!! Heu… en quoi les deux potes, qui ne sont ni la victime, c’est-à-dire celle pour qui la situation est la plus horrible, puisqu’elle est morte, ni le coupable, qui a commis le crime, seraient plus touchés et dans une situation plus « abominable » que les deux principaux concernés ?
    Les pauvres petits, ils sont pris dans un choix cornélien…
    Non mais sérieusement… Il le pense vraiment ou il ne se rend pas compte de ce qu’il dit ?

    Pour Thomas Langmann, on en trouve de belles sur sa page Wikipédia :
    – « Je me suis excusé, c’était mal, mais personne n’a essayé de comprendre que la violence pouvait être des deux côtés. Rien ne m’a été épargné. On m’a même comparé à Bertrand Cantat… » (pauvre choupinet, en fait, c’est lui la victime)

    – « En 2005, Thomas Langmann agresse François Samuelson, l’agent de Benoît Magimel, acteur qui s’était désisté au dernier moment pour incarner le rôle de Jacques Mesrine dans le film éponyme qu’il produit. » Parce que ce genre de problème se règle à coups de poing dans la g…., c’est bien connu.

    Charmant monsieur…

    #31763 Répondre
    Miss
    Invité
    #31767 Répondre
    meg
    Invité

    Je ne risque pas de voire le film en entier, rien que la bande annonce m’a provoqué des crampes d’estomac. Comment on peu faire un film aussi misogyne ca me dépasse.
    Merci Caroline pour le signalement, et toutes les infos posté sur ton excellent tumblr.

    Pour la critique posté par Miss (Merci aussi à toi), j’ai tiqué sur cette idée « le cinéma est politique, le théâtre est sociétal » et dans les commentaires Althée explique bien ce qui me chiffonne
    http://forums.madmoizelle.com/sujets/nos-femmes-le-drame-dune-comedie-du-boulevard-a-limpasse.94527/page-5#post-5656137
    Comme je ne verrai pas le film je ne vais pas pouvoir en discuter (et ca me fait trop mal au ventre), je vais me contenté d’espéré qu’il fasse un bide.

    sinon dans les commentaires sur Mademoizelle il y a un lien vers une pétition adressé à Richard Berry
    https://secure.avaaz.org/fr/petition/Richard_Berry_Une_prise_de_conscience/?cFAKE

    #31769 Répondre
    meg
    Invité
Affichage de 15 messages - 1 par 15 (sur 17 au total)
Répondre à: "Nos femmes"
Vos informations:




Commentaires clos