Sexualisation des mineurs dans la Kpop

Accueil Forums Le coin pop-corn Clips & Pubs Sexualisation des mineurs dans la Kpop

Ce sujet a 2 réponses, 1 participant et a été mis à jour par  Vitany, il y a 3 ans et 3 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #34085 Répondre

    Eldalis

    Bonjour ! J’aimerais vous partager deux articles trouvés sur le site allkpop (pour une fois qu’on y trouve quelque chose d’intéressant) et avoir votre avis, car ils m’ont laissé pas mal d’interrogations.

    Ces deux articles mettent en parallèle l’hypersexualisation des mineurs dans les girlsbands d’une part et les boysbands d’autres part. La Kpop est une très grosse industrie en Corée du Sud, les membres de ces groupes sont souvent recrutés et entraînés très jeunes par les agences de divertissement et balancés sur le marché avant qu’ils aient atteint la majorité. (la majorité est à 19 ans en Corée)

    http://www.allkpop.com/article/2016/05/times-when-female-idols-were-sexualized-too-young
    http://www.allkpop.com/article/2016/05/times-when-male-idols-were-sexualized-at-a-young-age
    (note : on appelle « idol » les membres de girlsband ou boysband)

    Bon, malheureusement, rien de très surprenant concernant les girlsband (bien que cela reste totalement révoltant, voir carrément vomitif) : la mode en Asie depuis quelques décennies est de mélanger des aspects « innocent » et « sexy » chez les jeunes filles, y compris très très jeunes et de manière moyennement légale. Ceci dit l’article ne tombe pas non plus dans le slut-shaming et met plus en avant le fait que les jeunes filles ne sont pas responsables et sont avant tout utilisées pour vendre par une grosse industrie derrière.

    En revanche, c’est un peu plus inhabituel de regarder la sexualisation des jeunes garçons (dans la Kpop, ils sont aussi jeunes que les filles lorsqu’ils débutent).

    Personnellement, en dehors du fait que l’industrie du divertissement exploite des mineurs sans vergogne et en toute impunité et que cela passe pour totalement normal dans la tête des gens, deux choses problématiques me sont venues à l’esprit :
    – On est dans une culture pédophile. Sans rire. Filles comme garçons, ils sont bien souvent infantilisés et sexualisés en même temps. Par ailleurs, pour le cas des jeunes garçons sexualisés, j’ai l’impression que le public visé n’est pas toujours le public féminin, mais finalement souvent le public masculin ?
    – La sexualisation des jeunes garçons comporte aussi une objectivation des femmes : les premiers sont souvent présentés dans une forme de domination/affirmation virile où les femmes sont des objets (particulièrement dans l’exemple de GOT7 dans le second article). Autrement dit, quand les jeunes filles sont sexualisées, c’est en s’objectivant elle-même, et quand les jeunes garçons sont sexualisés, c’est toujours en objectivant les femmes…

    Qu’en pensez-vous ?

    #34094 Répondre

    bender

    Ça me rappelle un reportage sur les idols au Japon. L’argument de défense était que c’était nous les occidentaux qui pensions à mal. Il n’y aurait rien de sexuel là-dedans. Ce serait un hymne à la pureté et l’innocence.

    Personnellement je n’y vois que de la mauvaise foi.

    En ce qui concerne les idols garçons je pense que le public visé est uniquement féminin. C’est un peu comme les yaoi, qui sont des hentais mettant en scène des jeunes hommes entre eux. En fait le procédé est le même que pour les pornos occidentaux avec des scènes lesbiennes, mais destinés aux hommes.

    A ce propos je me demande si ce phénomène des idols, n’est pas pire que certains hentais (notamment les lolicons heureusement interdit en France), puisque plus proche du réel.

    #34186 Répondre

    Vitany

    J’ai remarqué aussi cette hypersexualisation dans la K-pop, que je mets d’ailleurs en parallèle avec l’hypersexualisation des idols au Japon depuis au moins 20 ans (les Johnny’s typiquement, ou les idols féminines qui ne durent quasiment qu’une saison car « trop vieilles » ensuite, plus assez « fraîches »)
    Il y a plus de 10 ans d’ailleurs, quand j’avais découvert ça, j’avais aussi découvert que la majorité sexuelle était à 13 ans au Japon (je crois que ça a changé depuis et que c’est 16 ans maintenant), ce qui fait que des enfants (souvent des filles) de 13 ans avaient le droit de se prostituer…

    Dans l’univers des mangas et anime au Japon, il n’est pas rare que des oeuvres destinés clairement aux adultes (les hantais par exemple) mettent en scène des très jeunes filles – parfois des garçons, mais moins – voire carrément des enfants…

    Je dois dire que ce genre de jeunisme extrême (qu’on retrouve partout dans le monde d’ailleurs, mais moins en Occident à l’heure actuelle quand même il me semble, en tous cas avec les mineurs) me pose problème…

    En fait, au Japon, ils partent du principe que tant que ça reste au niveau du fantasme (mangas, anime, idols…), c’est permis…

    Moi ça me dérange quand même personnellement… Parce qu’en face, la personne mineure doit subir le regard et les désirs de la personne adulte alors qu’elle/il n’a pas toujours conscience ou envie à cet âge… Et ne parlons même pas de la maturité et de l’identification claire et nette de ses propres envies et désirs, qui ne sont absolument pas pris en compte !

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
Répondre à : Sexualisation des mineurs dans la Kpop
Vos informations:




Commentaires clos