The Normal Heart

Accueil Forums Le coin pop-corn Films The Normal Heart

Affichage de 2 messages - 1 par 2 (sur 2 au total)
  • Auteur/e
    Posts
  • #19751 Répondre
    SG
    Invité

    Je copie colle un message que j’avais posté sur un autre site parce que ça fait un moment que j’ai regardé ce film et que je ne m’en souviens plus assez bien pour citer les moments qui m’ont gênés.

    Je viens de regarder « The Normal Heart » et je trouve que le début fait un peu « ils l’avaient bien cherché à force de passer leur temps à forniquer » surtout en centrant le début sur un homosexuel qui désapprouve les mœurs de ses amis. Le fait qu’il soit contre avant même la maladie en mode « Trop de sexe empêche l’amour » (ou un truc comme ça) me gêne un peu.

    Et la phrase du médecin « N’importe qui avec un demi cerveau arrêterait de baiser si ça risquait de le tuer. »

    Vraiment ? Pourtant ni la torture, ni les mutilation sexuelles, ni la mort, ni la menace de l’enfer n’ont dissuader les gens de baiser, il doit y avoir vraiment beaucoup d’abrutis sur Terre alors. Sans compter les femmes qui risquaient leur vie à chaque rapport hétérosexuel avant d’avoir le droit d’utiliser des moyens de contraception.

    Du coup j’ai été voir sur Google si j’étais la seule à penser ça et je suis tomber sur cet article en anglais :
    http://www.thestylecon.com/2014/05/29/hate-normal-heart/

    Ah oui, ça m’a vraiment énervé que le frère de Ned dise « On est tous oppressé par quelqu’un ». Je sais que ce n’est pas un personnage positif et qu’on est pas censé s’identifier à lui mais j’ai tellement entendu de nice guy me dire qu’on est tous oppressé et que du coup les problèmes d’un homme blanc hétéro cis sont tout à fait comparable à ceux d’une femme noire lesbienne trans.

    #19831 Répondre
    Yael
    Invité

    Ce film m’a vraiment bouleversée, mais en y réfléchissant, il y a beaucoup de choses qui m’ont gênée aussi.
    Déjà, tous les personnages (l’exception de Felix) sont inspirés de personnages existants ou ayant existés et Larry Kramer qui se met en scène à travers Ned se donne vraiment le beau rôle.
    La question de l’abstinence est posée comme une évidence dans le film alors qu’elle ne l’est pas du tout. On peut noter que la médecin ne leur dit pas : « Protégez-vous » mais « Arrêtez d’avoir une vie sexuelle » sans apporter la moindre preuve formelle (et pendant longtemps, on n’en avait pas). C’est juste inacceptable pour des gens qui se sont battus pour avoir le droit de s’aimer librement.

    Cependant, c’est vraiment un film très dense et on a des contre-points furtifs mais extrêmement intense. Il y a notamment un long monologue d’un des personnages qui se demande si en se battant pour avoir le droit de s’aimer librement, il n’est pas devenu un assassin et il conclut que non. L’extrait est sur internet : https://www.youtube.com/watch?v=3YuV6LedUiI
    Je regrette qu’on n’ait pas la même histoire vue par les autres protagonistes qui semblent tous très riches et qui sont tous de réels militants.

    Il y a aussi ce passage terrible où Ned va rencontrer un conseiller de la Maison Blanche qui n’est intéressé que par une chose : savoir si le virus peut toucher des hommes hétérosexuels. Sachant que peu de temps avant, le docteur a parlé de cas chez des femmes africaines, les femmes hétérosexuelles sont aussi exclues des préoccupations de la Maison Blanche.

    Tout ça pour dire que je trouve le film très intéressant (et très bon), mais je crois qu’il doit être contextualisé et qu’on doit être informé de l’histoire et de la personnalité de l’auteur, qui est le fondateur d’Act Up, qui a fait beaucoup dans le combat contre le sida et de manière générale sur la place des malades face à la maladie, qui a changé la façon de militer, qui a pratiqué l’outing (qui pose quand même question), etc.

Affichage de 2 messages - 1 par 2 (sur 2 au total)
Répondre à: The Normal Heart
Vos informations:




Commentaires clos