Pourquoi la chanson "Je ne dirai rien" de Black M est répugnante.

Accueil Forums Le coin pop-corn Clips & Pubs Pourquoi la chanson "Je ne dirai rien" de Black M est répugnante.

Ce sujet a 153 réponses, 1 participant et a été mis à jour par  Preuve diabolique, il y a 2 ans.

15 sujets de 31 à 45 (sur un total de 154)
  • Auteur
    Messages
  • #23000 Répondre

    L’indigné

    Excusez mes fautes d’orthographe, j’ai écris entre deux lectures et n’ai pas prit le temps de me relire

    #23019 Répondre

    Samuel

    Cher Indigné,

    je vais essayer de te résumer le cadre global dans lequel évolue ce site, tel que je le perçois. Parce que j’ai l’impression que tu navigues à 15 000 lieux de nos côtes et que les gens en ont un peu marre de réexpliquer les bases. Je vais donc essayer de m’y coller à ma manière.

    « Femmes » ou « Hommes » sont considérés comme des étiquettes que la société attribue à tel ou tel personnes. De même évidemment « Noirs » ou « Blancs », mais aussi « homosexuel » ou « hétérosexuel », « étranger » et « français » etc.
    Chacun peut revendiquer ou non l’étiquette que lui attribue la société, mais il ne peut pas nier le regard que porte la société sur le groupe. Par exemple, en gros, si tu mets des habits catalogués féminins et que tu ne portes pas la barbe la société va te voir comme « femme ».
    Jusque là je pense que tu es d’accord.

    L’idée dans les articles de ce site est de considérer que ces étiquettes ne sont pas de pures descriptions de la réalité, mais des catégories politiques qui servent à la domination d’un groupe (qui s’attribue lui même une étiquette) sur un autre (auquel le premier groupe attribue une étiquette). Le premier groupe a comme soucis premier de faire passer cette catégorisation pour une objectivité descriptive.

    Par exemple le système d’apartheid prétendait séparer à égalité « blancs » et « noirs », chacun dans le respect de leur spécificité. Mais cette catégorisation était imposée par … les Blancs. En Algérie, lors de la colonisation, on a voulu gentiment protéger les droits coutumiers et les spécificités locales, on a donc créer un statut, l’indigénat, et donc une étiquette « indigène ». Mais qui donc a définit ces étiquettes ?

    Bien sur ces catégorisations dépendent lourdement du lieu et du moment. Par exemple l’étiquette « musulmans » est attribuée en France par les non-musulmans. (Cf Sarkozy parlant de musulmans pour un arabe chrétien tué par Mohamed Merrah) alors que, au hasard, à Mossoul, c’est le contraire. On invente une étiquette « Non-musulmans » et on l’attribue à des gens qui, eux, se revendiquent musulmans (type chiite, kurdes, etc) ! Bref, ça dépend !

    Donc il est insuffisant de défendre l’égalité entre « blancs » et « noirs », « indigènes » et français », « femmes » et « hommes ». Cela revient à défendre l’égalité entre « dominants » et « dominés » …
    La chose à faire est donc de défendre la catégorie dominée, la laisser ou peut être l’accompagner à se réapproprier la catégorie, de la même manière que les catégories « dominantes » s’approprie leur propre catégorie. En France, ce sont les hommes, les blancs, les hétéros, etc qui définissent ce que contient leur catégorie respectives non ?
    Une fois que chacun « possède » sa catégorie, son identité, son étiquette, à mon sens elles disparaissent d’elles mêmes pour devenir des éléments parmi d’autres de définition d’identités individuelles.

    La gracieuse chanson de Black M peut illustrer ce point de vue : la catégorie « femme » est clairement définie par un « homme » et sert clairement à limiter l’espace d’épanouissement des personnes rangées dans la catégorie « femme ». (A travers l’insulte et la violence)

    Voilà, ce que je pourrais te dire.

    Vu qu’il me semble que tu reconnaisses l’existence des catégories « hommes » et « femmes », la seul réponse que tu peux apporter en défense de Black M pourrait être que cette catégorisation est en réalité le fait des femmes pour opprimer les hommes. Et que dans ce contexte, la chanson de Black M est un cri de rébellion légitime contre l’oppression des hommes par les femmes dans la société.

    Là on pourra discuter plus facilement,

    En espérant t’avoir été utile et ne pas avoir dit trop de bêtises,
    bien à toi,

    #23051 Répondre

    L’indigné

    Je vois, j’étais en effet à des miles de ceci, mais je ne vois pas pourquoi une telle enclave dans ce principe d’étiquettes. À mon sens chaque personne attribut une étiquette différente à chaque personne, de part son lien, son jugement sur la personne, en somme un groupe est une grosse étiquette qui contient pleins de petites étiquettes plus ou moins différentes les unes des autres.
    Je vous remercie en tout cas de cette explication, je me suis égaré donc sur ce site, et je vous souhaite a tous un bonne continuation 🙂

    #23092 Répondre

    fatima

    vous comprenez cette chansons a l’envers vous connaissez tous des filles qui se prend pour reines du monde qui on un egaux surdimensionné qui exagère t classique qui on tt pr plaire non mais celle qui se mettent au dessus de tout qui font tout juste pr qu’on parle d’elle.
    et si qlq’un se sent encore visé. c’est qu’elle est vraiment pareil que ses pestes.
    perso j’adore la chanson je sais que j’aime plaire comme toute les filles du monde mais que j’exagere rien je suis juste moi et je considere les gens comme des etre humain comme moi et non des dechéts. out absolument tt c’est d’elle dont ils parlent. reflechissez bien av de parler. on parle pas des filles.

    #23094 Répondre

    fatima

    arreter de compliquer l’affaire et de voir le mal ou il y’en a pas. on parle pas de toutes les femmes en géneral mais on cible une partie des femmes. et arrêter de prendre des extraits de la chansons pour l’argumenter de façon a vous donner raison quand tu fais sa la chanson perd son sens et ton arguments est incomplet quand on veux juger on juge le tout et non partie en disant » là ils parlent de toute les femmes » la c’est faux et sa devient tu n’importe quoi et je vais faire comme vous oui on a me droit de
    porter ce qu’on veux oui on peux se maquiller oui mais l’excès de toute chose est nuisible.
    et ne vous réferez pas a ce que les stars font
    sa nous plaît a tous mais sais mal
    t’a pas besoin de te montrer nu pour qu’on t’apprecie et si tu penses que c’est ce qui bien ba que sa surprend qu’on est juste envie de te niker.

    #23095 Répondre

    fatima

    arreter de compliquer l’affaire et de voir le mal ou il y’en a pas. on parle pas de toutes les femmes en géneral mais on cible une partie des femmes. et arrêter de prendre des extraits de la chansons pour l’argumenter de façon a vous donner raison quand tu fais sa la chanson perd son sens et ton arguments est incomplet quand on veux juger on juge le tout et non partie en disant » là ils parlent de toute les femmes » la c’est faux et sa devient tu n’importe quoi et je vais faire comme vous oui on a me droit de
    porter ce qu’on veux oui on peux se maquiller oui mais l’excès de toute chose est nuisible.
    et ne vous réferez pas a ce que les stars font
    sa nous plaît a tous mais sais mal. ils font d même u bisness et sa leur reussit. tu penses que tu auras la même popularité redescend sur terre peut etre mais on te vera juste comme un objet sexuelle et si sa te plaït pas tu la chercher sa fait mal mais c’est comme sa. et sa reussit pas a tout le monde
    t’a pas besoin de te montrer nu pour qu’on t’apprecie et si tu penses que c’est ce qui bien ba que sa te surprend qu’on est juste envie de te niker.

    #23096 Répondre

    Lirienne

    Fatima : En insultant les femmes qui ont une sexualité et des vêtements qui ne lui semble pas approprié, Black M fait du tort à toutes les femmes. Une femme n’est pas un objet, elle ne perd sa « valeur » en couchant.

    #23099 Répondre

    Miss

    En effet, Lirienne.

    Ce qui me laisse rêveuse, c’est qu’aujourd’hui, dans beaucoup de films, l’acteur principal enlève sa chemise. On a pas mal d’exemples ici:

    http://www.lecinemaestpolitique.fr/gloire-aux-costauds/

    Or, personne ne songe à dire: « mais ils se respectent pas, ce sont des prétentieux, ils font tout pour qu’on parle d’eux et ils s’étonnent qu’on ait juste envie de les niquer. » En revanche, quand une actrice apparaît un peu déshabillée, ça entraîne pas mal de slut-shaming. Deux poids, deux mesures?

    #23107 Répondre

    Sfefs

    D’un autre côté, sans vouloir me faire l’avocat du diable, le sens qui est généralement donné aux corps masculins et féminins diverge radicalement, que ce soit par les parties de l’anatomie dévoilées ou par la mise en scène.

    Mais cette dichotomie est en réalité elle-même sexiste, donc on en revient au même.

    #23109 Répondre

    fatima

    lirienne y’a un truc que tu comprend ou tu veux pas accepter‚ même si on clame partout que les hommes et femmes sont égaux c’est pas du tout vrai sur certain plan je dis pas que les hommes sont supérieur a nous pas c’est la nature qui est faite ainsi un hoe peut tomber enceint bâ non donc c’est a peu près la femme chose, un mec peut se permettre certains trucs qu’on doit pas se permettre pas pacequ’on qu’on peut pas mais paceque on doit pas se le permettre en tant que femme. un homme peut se montrer a moitier nu mais pas une femme si tu respectes ton corps il t’apartient c’est sacré tu vas te rabaisser a si peut.

    #23110 Répondre

    fatima

    miss je te rappelle que biologiquement le corps d’un homme et d’une femme diffère c’est pas pour rien.

    #23113 Répondre

    Sfefs

    c’est la nature qui est faite ainsi un hoe peut tomber enceint bâ non

    Ben, en fait, si. Le genre ne fait pas le sexe.

    #23128 Répondre

    fatima

    j’aime bien la chansons !!!! chacuns ces goûts je me sens pas visé par les paroles donc…

    #23143 Répondre

    Miss

    Biologiquement, les corps diffèrent mais il y a des cultures dans lesquelles quand une femme est violée, on ne lui dit JAMAIS qu’elle est en faute et où une femme n’est jamais blâmée de s’être habillée de telle ou telle façon. Dans ces cultures où les différences biologiques sont les mêmes mais où les femmes sont respectées, les viols sont rares, voire absents. Cette chanson est juste le produit de notre culture sexiste.

    http://antisexisme.net/2013/01/09/cultures-du-viol-1/

    #23144 Répondre

    Samuel

    Fatima, la différence entre un homme et une femme c’est de pouvoir être enceinte ou non ? Pourtant les femmes stériles sont toujours des femmes non ? Et après la ménopause elles ne deviennent pas pour autant des hommes si ? Et une femme qui adopte un enfant, c’est un homme ?
    C’est quoi une femme en fait ?

    Il y a des différences biologiques entre noirs et blancs, grands et petits, blonds et bruns, pieds grecs et pieds égyptiens. On peut aussi définir les gens en fonction de leur capacité, capacité à courir vite, à porter des enfants dans son ventre, capacité à entendre ou non, capacité à résister au paludisme ou à la varicelle, etc.

    Diviser le monde en « Hommes » et « Femmes » c’est un choix. On est pas obligé d’être d’accord …

15 sujets de 31 à 45 (sur un total de 154)
Répondre à : Pourquoi la chanson "Je ne dirai rien" de Black M est répugnante.
Vos informations:




Commentaires clos