Posts Taggés par classisme

Le collectif Le Seum a vu « Merci Patron! », n’a pas aimé, et vous dit pourquoi

mercipatron00

Nous reproduisons ici la critique de « Merci Patron! » publiée par le collectif Le Seum sur leur site internet, que nous conseillons vivement de découvrir si vous ne le connaissez pas! Résumé du film : La famille Klur (un homme, une femme, et leur fils), vivant dans le nord de la France, se trouve dans une situation […]

Predator Tears, Les larmes des prédateurs : Zootopie, une allégorie nauséabonde

zootopieune

Zootopie est le dernier long-métrage des Grands Classiques Disney et a été salué par certains comme une œuvre porteuse d’un regard satirique sur la société et d’un message d’acceptation et de tolérance. Néanmoins, ne rompons pas avec la tradition et observons plus en détail le message Ô combien progressiste de la dernière production du royaume […]

Buffy contre les vampires (1997 – 2003), partie III : le trio sexisme-classisme-psychophobie de la série

cantiniere2

J’avais déjà abordé dans la partie II le fait que si on a des héroïnes très puissantes, le pouvoir reste l’apanage de personnages blanc.he.s. Mais la blancheur n’est pas le seul des privilèges de Buffy (ou d’autres) et le pouvoir reste aussi le propre des personnages bourgeois.e.s et neurotypiques, entre autres privilèges. [1] Le classisme […]

50 shades of s*** : la violence conjugale monochrome

50-shades-of-grey

NB : Cet article ne traitera que du film 50 shades of Grey, et pas du livre dont il est tiré. NB 2 : Comme d’habitude, je ne traite que les aspects politiques de l’œuvre et en aucun cas sa qualité cinématographique. Je n’avais pas lu le roman 50 shades of Grey avant d’aller voir […]

American Nightmare (2013) et American Nightmare 2 : Anarchy (2014) : Quand les riches tuent les pauvres

thepurge

American Nightmare, The Purge en version originale, et sa suite, sont deux films d’horreur/anticipation/action ayant pour point de départ le postulat suivant : une nuit par an, aux États-Unis, lors de la “Purge” annuelle, tout crime devient légal et les services de police et de secours sont indisponibles, afin que les citoyens puissent se débarrasser […]

Interstellar (2014) : L’homme du passé est l’homme de l’avenir

intersellar00

Dans un futur proche, la Terre est devenue invivable. Le seul espoir de l’humanité est de trouver une autre planète sur laquelle s’établir. La NASA envoie alors un groupe d’explorateurs mené par Cooper (Matthew McConaughey) pour passer à travers un trou de ver et atteindre ainsi une autre galaxie contenant des planètes potentiellement habitables. Voici […]

Quand les films d’animation occultent les violences masculines intrafamiliales (I) : La Petite Sirène, Aladdin, La Belle et la Bête

sacré papa

Je voudrais ici attirer l’attention sur la réapparition, dans un certain nombre de films d’animation récents, d’un discours sur les relations père-fille que je trouve particulièrement dangereux politiquement parce qu’il contribue à mon avis à occulter les violences masculines intrafamiliales (psychologiques, physiques et sexuelles), en particulier celles des pères sur leurs filles (puisque c’est majoritairement […]

A la rencontre de Forrester, Ecrire pour exister : le trope du « Professeur Sauveur Blanc »

freedom-writers

Dans la sphère critique cinématographique anglo-saxonne, le trope du Sauveur Blanc est bien connu : les productions d’Hollywood qui illustrent ce trope consistant à raconter l’histoire d’un-e héroïn-e blanc-he venant au secours d’un groupe minoréi (les noirs, les latinos, les Indiens d’Amérique, les Japonais…) pour le sauver de la pauvreté/esclavage/extermination, sont légionsii. Certains de ces […]

« Je voudrais devenir un homme comme vous » : du Roi Louie à Louis l’Alligator

louie00

Je voudrais ici analyser deux personnages de l’univers Disney : Le Roi Louie du Livre de la jungle (1967) et Louis l’alligator de La Princesse et la grenouille (2009). Outre leur nom, ces deux personnages ont pour points communs d’aimer le jazz, d’être des Noirs, et de vouloir par-dessus tout « devenir des humains ». Il me semble […]

Sherlock 2.0 : Les adaptations récentes de Sherlock Holmes

sherlock

Ces dernières années, nous avons assisté à une déferlante d’adaptations de l’œuvre de Conan Doyle, plus ou moins fidèles au canon,[1] et plus ou moins sympathiques politiquement parlant. Cet article se propose d’étudier les implications politiques des diverses adaptations récentes de Sherlock Holmes. NB 1 : Cet article se focalisera uniquement sur les adaptations modernes […]

Monstres Academy (2013) : vive le capitalisme patriarcal !

monstres

Conçu comme un préquelle de Monstres et Cie (produit par Pixar en 2001), Monstres Academy (Monsters University en VO) nous ramène au temps où Bob et Sulli arpentaient les couloirs de l’université pour devenir des « terreurs » (nom donné aux employés de l’usine chargés d’effrayer les enfants afin de récolter l’énergie produite par leurs cris). Or, […]

Snowpiercer (2013) : Ces « queutards » de révoltés

snowpiercer2

Il faut admettre que Snowpiercer (Le Transperceneige) est loin d’être le blockbuster le plus idiot de la décennie. L’allégorie de notre société et de ses échelons par le biais du train est astucieuse et parlante, certaines images restent assez cruellement en mémoire comme celles des enfants machinistes, le casting est plutôt hétérogène avec des nationalités, corps […]

Anastasia (1997) : La révolution russe pour les nul-le-s

raspou

Lorsqu’ Anastasia est sorti en 1997, nombreux sont ceux qui ont cru qu’il s’agissait d’un film des studios Disney, bien qu’il s’agisse en fait d’un film de Don Bluth et Gary Goldman pour la Fox Animation Studio. En y réfléchissant bien, il est finalement logique que la majorité des gens aient pu prendre Anastasia pour […]

Insaisissables (2013) : Qui est in ? Qui est out ?

see-me

Insaisissables (Now you see me en VO) raconte l’histoire d’un quatuor de magiciens surdoués, les « Quatre Cavaliers », poursuivis par le FBI et Interpol car leurs tours de magie ultra-médiatisés consistent à voler de l’argent aux riches pour le redistribuer au peuple (c’est du moins ce que l’on croit être leur motivation au début). Tout le […]

Landes (2013) : Emancipation d’une femme et prise de conscience d’une patronne

51b086735c3ac

Jeune veuve, Liéna Duprat décide de prendre le contrôle des forêts industrielles et des métairies dont elle a hérité afin de poursuivre le rêve de son défunt mari, électrifier l’intégralité du domaine. Elle se heurtera à une grève et aux refus des autres patrons. Inspiré d’une histoire vraie, le film montre la double évolution de […]

Batman, le chevalier de l’ordre juste (II)

FOND 2

→ Dans le premier volet de cet article (à lire ici), j’avais présenté les caractéristiques générales du Batman de C. Nolan en m’appuyant principalement sur le premier et le troisième film. En gros, mon but était de mettre en lumière les trois ingrédients principaux qui font de cette trilogie une soupe conservatrice :  1- le héros […]

Batman, le chevalier de l’ordre juste (I)

FOND 1

Les trois derniers films ayant pour héros le personnage de Batman ont été réalisés par Christopher Nolan : Batman Begins en 2005, The Dark Knight en 2008, et The Dark Knight Rises en 2012.  Je signale avant d’entrer dans le vif de la chauve-souris que Julie Gasnier a pris l’heureuse initiative de rédiger un article super […]

Moi, moche et méchant… mais Maître magnanime de mes minions

despicable-me-minions-hd-wallpaper-wide

Je voudrais ici réfléchir sur ces personnages des films Moi, moche et méchant que je trouve personnellement tout à fait hilarants : les « minions ». Personnages plutôt secondaires dans le premier volet, cela ne les a pas empêchés de rencontrer un immense succès auprès du public. Preuve de cette popularité : la campagne publicitaire pour le second opus […]

Killer Joe (2012) : Des viols chez les ploucs, et ce qu’en pense la critique française

killer-joe

Plutôt bien accueilli par la critique française (Télérama va même jusqu’à le faire figurer dans sa liste des meilleurs films de 2012[1]), Killer Joe me semble pourtant être un film assez nauséabond politiquement. Tuer, battre et violer femme Le point de départ est simple : un fils décide de tuer sa mère pour toucher la […]

Billy Elliot (2000)

billy

J’ai re regardé ce film l’autre soir et j’ai du mal à me « décider » dessus. C’est surtout le portrait de la classe ouvrière britannique qui m’a posé problème. D’un côté, le film prend pour contexte historique une grève, ce qui est assez rare dans le cinéma pour être noté. En plus, le film est raconté […]

Page suivante »