Posts Taggés par violences intrafamiliales

Buffy, partie V : les relations affectives et les agressions ordinaires

willowtarakiss

La première partie traite de la façon dont la série renverse un trope sexiste en présentant une jeune fille blonde errant dans des cimetières la nuit pour tuer des monstres. La deuxième partie traite du racisme de la série. La troisième partie analyse l’intrication entre sexisme, classisme et psychophobie, qui se cristallise dans une opposition […]

2014, l’année du patriarche (I) : qu’est-ce qu’on ferait sans papa ?

papa

A l’heure du bilan, 2014 apparaît comme une année particulièrement réactionnaire pour le cinéma français. A côté du racisme décomplexé de la comédie Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?, les films virilistes et masculinistes[1] ont déferlé sur nos écrans d’une manière qui me semble très alarmante. Pour donner une idée de cette intensification des […]

Quand les films d’animation occultent les violences masculines intrafamiliales (II) : L’âge de glace 4, Hôtel Transylvanie, Les Croods

sacrépapa00

Après avoir examiné les 3 films fondateurs des années 80-90 dans la première partie de cet article, je vais maintenant passer en revue les films récents qui remobilisent cette figure, en me concentrant sur les 3 plus représentatifs : L’âge de glace 4 (2012), Hôtel Transylvanie (2012), Les Croods (2013). Alors que les « nouveaux pères » dominaient […]

Quand les films d’animation occultent les violences masculines intrafamiliales (I) : La Petite Sirène, Aladdin, La Belle et la Bête

sacré papa

Je voudrais ici attirer l’attention sur la réapparition, dans un certain nombre de films d’animation récents, d’un discours sur les relations père-fille que je trouve particulièrement dangereux politiquement parce qu’il contribue à mon avis à occulter les violences masculines intrafamiliales (psychologiques, physiques et sexuelles), en particulier celles des pères sur leurs filles (puisque c’est majoritairement […]

Blue Valentine (2010) : autopsie d’un mariage filmée « sans parti-pris »

Sans titre1

Dans Blue Valentine, Ryan Gosling and Michelle Williams interprètent respectivement Dean et Cindy, un couple qui après cinq ans de mariage sombre inéluctablement vers le divorce. Entrelacées à cette intrigue, les scènes des premiers jours de leur amour ressurgissent en flashbacks. Pour le réalisateur Derek Cianfrance, Blue Valentine montre « ce qui arrive après le conte de […]

Sleeping with the Enemy (1991) : le cauchemar de Pretty Woman

pretty

Dans un article intitulé “Sleeping with the Enemy as Pretty Woman, Part II? Or what happened after the princess woke up”[1], la chercheuse féministe Jane Caputi proposait de lire le film Sleeping with the Enemy (1991) comme une suite cauchemardesque de Pretty Woman, sorti un an plus tôt. La présence en tête d’affiche de l’actrice […]

La Chasse (2012) : Chasse à l’homme

chasse

Le masculinisme a vraiment le vent en poupe en ce moment[1]. Et en tant qu’art dominé par les hommes, il n’est pas étonnant que le cinéma apporte sa contribution à ce mouvement antiféministe dont le but est de réaffirmer la valeur de la masculinité traditionnelle et de permettre aux hommes de conserver leurs privilèges. Or, […]

8 femmes, créatures et créateurs

Capture d’écran 2013-09-09 à 22.46.17

 8 femmes Créatures & créateurS   Suite à un débat avec des commentateurs du site, je me colle à la critique politique d’un film de François Ozon. Film qui est l’adaptation cinématographique d’une pièce de théâtre de Robert Thomas. Robert Thomas en plus d’écrire des pièces de boulevard était le réalisateur de « Mon curé chez […]

Rebelle (2012) : mater la rousse

rebelle1

Parce qu’il est centré sur le personnage d’une fille forte qui n’aspire pas à la vie de princesse à laquelle on veut la soumettre, le dernier film de Disney/Pixar a pu passer pour féministe aux yeux de certain-e-s critiques. Le magazine Elle le qualifie ainsi de « conte de fées moderne et féministe »[1], et Télérama va […]

Black Swan (2011) : un film « schizophrène »

black-swan1

Lorsqu’on lui demande son avis sur les raisons de l’énorme succès public et critique de Black Swan, Darren Aronofsky répond de manière assez lucide : « Je pense, et c’est ce que je disais dès le début quand je faisais mon pitch, que le film peut toucher tout le monde. Il a une sensibilité art et […]